Statistiques chinoises contrastées, les économistes divisés

par Langi Chiang et Simon Rabinovitch

Partager

PÉKIN (Reuters) - L'inflation en Chine s'est accélérée en mai pour atteindre un plus haut de 19 mois mais le ralentissement de la croissance de la production industrielle et des dépenses d'investissement réduit, aux yeux de certains analystes, le risque d'une surchauffe de la troisième économie mondiale.

D'autres économistes estiment au contraire que la Chine n'aura pas d'autres choix que de relever ses taux d'intérêt et de laisser le yuan s'apprécier pour éviter un emballement de son économie.

Les déclarations des responsables du Bureau national des statistiques laissent penser que les autorités chinoises ne sont pour l'instant pas pressées de durcir la politique monétaire, notamment parce que l'Union européenne, le plus gros marché à l'exportation de la Chine, connaît des problèmes financiers.

"Avec la crise de la dette dans la zone euro, les prix des matières premières ont reculé et ceci va aider dans une certaine mesure la Chine à réduire les pressions inflationnistes", a déclaré Sheng Laiyun, porte-parole du Bureau national des statistiques, lors d'une conférence de presse.

Les prix à la consommation ont augmenté de 3,1% sur un an en mai, contre +3,0% attendu et après une progression de 2,8% en avril, confirmant des informations rapportées par Reuters mercredi. L'inflation dépasse ainsi l'objectif officiel fixé à 3,0% en rythme annuel.

Sheng Laiyun a toutefois indiqué que cette hausse était due pour 1,8 point de pourcentage à une base de comparaison peu élevée.

En outre, le prix des vêtements, des appareils ménagers et des légumes - un facteur important d'inflation en Chine - sont tous en recul, ce qui devrait permettre à Pékin d'atteindre son objectif d'inflation sur l'ensemble de l'année.

"La tendance va dans le sens d'un reflux des pressions sur les prix à l'avenir", a estimé le porte-parole.

Les marchés sont restés indifférents à ces statistiques qui avaient déjà été largement anticipées.

AVIS PARTAGÉS SUR LES PERSPECTIVES D'INFLATION

Parmi les autres chiffres publiés vendredi, la croissance de la production industrielle en rythme annuel a ralenti pour s'établir à 16,5% en mai, contre 17,8% en avril. Les économistes tablaient sur une progression de 17,1%.

La croissance depuis le début de l'année des investissements en actifs fixes dans les zones urbaines a également décéléré à 25,9%, contre 26,1%, ce qui correspond quasiment au consensus des analystes qui tablaient sur une mesure de +25,7%.

Zhang Lei, économiste à Bohai Securities à Tianjin, juge peu probable que la Chine durcisse sa politique monétaire en raison de la détente des pressions inflationnistes et du ralentissement de la croissance économique qui devrait se poursuivre.

"En réalité, si l'économie décélère à un rythme plus rapide que prévu, le gouvernement pourrait en fait devoir assouplir sa politique", dit-il.

Le bond de 48,5% sur un an des exportations annoncé jeudi a apaisé les craintes d'un ralentissement brutal de l'économie chinoise, principal moteur de la croissance mondiale ces dernières années.

Isaac Meng, économiste à BNP Paribas à Paris, fait cependant remarquer que les exportations sont un indicateur retardé et met en avant les risques à la baisse sur la croissance du fait de la lutte du gouvernement contre la spéculation immobilière et du frein aux emprunts des collectivités locales.

Il estime que la croissance en rythme annuel du produit intérieur brut devrait ralentir dans une fourchette comprise entre 8% et 9%, contre 11,9% au premier trimestre.

Mais d'autres observateurs sont d'un avis différent.

"Même si la croissance des prix montre des signes de stabilisation par rapport au mois dernier, elle dépasse l'objectif de la PBOC (Banque populaire de Chine). Si elle continue à progresser en juin, une hausse des taux d'intérêt est possible", dit Chen Xingyu, analyste à Philip Securities Research.

Gwénaelle Barzic pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS