Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Startup week-end dans la phosphate valley marocaine

, , ,

Publié le

Entrepreneurs en herbe, étudiants, coachs et autres investisseurs se sont donné le mot pour se réunir à partir de ce 4 avril à Khouribga, une ville surtout connue pour l'exploitation des phosphates. Au programme, la dixième édition de startup week-end, un marathon de 54 heures pour s'initier à l'entrepreneuriat avec une mise en situation en temps réel. Avec le soutien de l'OCP, le géant marocain des engrais.

Startup week-end dans la phosphate valley marocaine
Session d'un start-up week end au Maroc
© startupmaroc

Sommaire du dossier

"No talk, all action". Voilà la devise qui prévaudra les 4, 5 et 6 avril autour d'une communauté passionnée par l'entrepreneuriat. Celle-ci s'est donné rendez-vous au siège d'une école d'ingénieur, l’Ecole nationale des sciences appliquées (ENSA) à Khouribga pour s'initier au monde de l'entreprise à travers la dixième édition marocaine des "Startup week-end".

création de véritables entreprises

Sur la base du concept éprouvé qui a vu le jour à la Silicon Valley en 2006, l'association Startup Maroc (ex AMPII), à travers les manifestations pilote ces projets de création d'entreprises en situation réelle sur un tempo d'enfer.

Un "road show" va être organisé dans onze villes à travers le Maroc.

Pour cette première étape, le rendez-vous est donc donné à Khouribga, une cité minière au coeur d'un des principaux bassins phosphatiers du Maroc exploitées par le géant public OCP (Office chérifien des phosphates) première groupe marocain et soutien de la manifestation.

En partenariat avec l’OCP Entrepreneurship Network, fondation portée par l'OCP et partenaire officiel de cette manifestation, l'événement doit rassembler quelques 1 200 jeunes entrepreneurs et permettre la création de 36 projets de startup.

Les porteurs de projets jeunes et moins jeunes, étudiants et professionnels vont avoir la lourde tâche de convaincre des professionnels et des investisseurs potentiels qui vont les suivre 54 heures durant.

60 secondes pour séduire

Le programme de cette dixième édition s'ouve dès ce vendredi soir par le "pitch fire" au cours duquel les porteurs de projets exposeront leur idée en 60 secondes en espérant séduire l'auditoire. Les projets retenus se verront accompagnés dans les prochaines étapes.

Les équipes vont travailler d’arrache-pied pour donner une forme plus aboutie à leur business model les samedi et dimanche sous les conseils bienveillants de guides, coachs et autres experts en communication, marketing ou finance.

Les meilleurs projets de cette étape régionale se verront couronnés dimanche soir. Un jury issu de professionnels des entreprises et du monde du numérique distribuera ses prix aux projets qualifiés pour la suite du parcours du combattant du créateur d'entreprise.

Au-delà de la manifestation, "pour promouvoir notre mouvement, nous comptons signer des partenariats presse avec un support web, une radio et un organe de presse écrite" précise Dalal Saddiqi, responsable communication de Startup Maroc.

Un site web, Youtube qui sert de support aux vidéos Startup Maroc channel et les indispensables réseaux sociaux Twitter et Facebook servent à promouvoir cette manifestation et à relayer les activités des partenaires. 

Les dernières éditions ont été organisées à Casablanca, Rabat, Fès, Marrakech et Agadir. Elles ont réunies au total 1049 participants, 371 idées lancées, 124 startup formées et 8 réellement créées.

Nasser Djama

Un billet pour la Californie
En 2013, des projets comme Valo'p (production de chips à base de restes de poissons filetés), Tropica (jus de fruits naturels destinés au marché de la Côte d'Ivoire) ou Char-Intel, (chariot intelligent améliorant le passage en caisse) avaient été dinstingués à l'étape d'Agadir. Le gagnant national (Maroc Startup Cup) à l'issue de toutes les étapes régionales était Looly’s (graines de couscous naturelles). La porteuse du projet avait alors été qualifiée pour la World Startup cup et a reçu un prix de 100 000 dirhams (environ 8 900 euros) ainsi qu’une bourse de 10 000 dollars pour prendre part à un programme d’accélération à la Silicon Valley d’un mois, sponsorisé par le programme entrepreneuriat de la Fondation OCP et PITME.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle