Quotidien des Usines

Stark industries se construit un nouveau siège social en Anjou

, , ,

Publié le

L'outsider du machinisme agricole Stark industries investit 4,5 millions d'euros dans un bâtiment de 8 000 mètres carrés à Longué-Jumelles (Maine-et-Loire). La nouvelle infrastructure abritera les fonctions siège, de démonstration et la logistique, la production demeurant en Italie.

Stark industries se construit un nouveau siège social en Anjou © Juan Antonio Capô - Flickr - C.C.

Le constructeur de machines de récoltes Stark industries investit 4,5 millions d’euros dans son nouveau siège social à Longué-Jumelles près d’Angers (Maine-et-Loire). Sur un terrain de 65 000 mètres carrés, en bordure de l’autoroute A85, un bâtiment de 8 000 mètres carrés verra le jour à l’horizon 2015. Les travaux débuteront en septembre 2014. L'édifice accueillera le siège social (10 personnes), une plate-forme logistique, un showroom, ainsi qu’un espace de démonstration.

Stark industries entend ainsi accroître sa visibilité et disposer d’un lieu d'accueil pour ses clients, distributeurs français et étrangers. Stark industries était installé depuis 2011 dans une pépinière d’entreprises aux Rosiers-sur-Loire, également dans le Maine-et-Loire. La nouvelle plate-forme accueillera également GNT, partenaire logistique de l'entreprise, qui y transfère son site de Trélazé. L’usine de production Stark Factory (25 personnes) demeure à Gonzague en Italie.

Une gamme innovante de matériels de récolte

Stark lance cet investissement à l'issue d'un bon exercice 2013, à 10 millions d’euros de chiffre d'affaires contre 6 millions en 2012. Fondée en 2011 par Nicolas Bloudeau, l'entreprise fait figure d'outsider sur le marché de la machine agricole. Elle propose une gamme innovante de matériels de récolte dont des cueilleurs à maïs, des engins de coupe repliable pour les céréales, des pick-up à herbe, des porte-caisson et coupe-tournesols… La société est également importateur et distributeur exclusif de matériels comme les chenilles universelles Tidue et le porte caisson Stronga.

Emmanuel Guimard

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte