Starbucks investit dans le paiement par mobile

La célèbre enseigne américaine va intégrer la solution de paiement par mobile de la société Square, dans laquelle elle investit au passage : 25 millions de dollars. À terme, un client de Starbucks devrait pouvoir payer son café simplement en donnant son nom à la caisse. Son téléphone fera le reste.

Partager
Starbucks investit dans le paiement par mobile

D'ici l'automne prochain, les clients de la chaîne de café Starbucks pourront payer leur commande avec leur téléphone mobile via l'application Square. L'enseigne américaine vient pour cela de passer un accord Square, la société la plus en vue sur le marché du paiement mobile.

"En intégrant le service Pay with Square, Starbuck donne à ses millions de clients un autre moyen de paiement, à la fois rapide et transparent, qui sera accessible dans environ 7 000 points de ventes", expliquent les deux partenaires dans un communiqué.

Concrètement, l'utilisateur devra installer l'application Pay with Square sur son smartphone (iOS ou Android). Il devra ensuite créer un compte utilisateur et y associer ses coordonnées bancaires. Lorsqu'il se rendra dans un café Starbuck, le client pourra présenter son téléphone à la caisse. Un code-barres affiché sur l'écran permettra d'identifier le compte, qui sera alors débité du montant de sa commande.

À terme, Square explique qu'il suffira de donner son nom à la caisse, sans voir besoin du code-barres. L'application Pay with Square doit exploiter les fonctions de géolocalisation du smartphone pour afficher sur l'écran de la caisse une liste des clients ayant l'option de paiement par mobile, avec leur photo. Le client n'aura donc qu'à se présenter à la caisse et valider oralement sa commande.

Starbuck investit 25 millions de dollars dans Square

À l'occasion de ce partenariat commercial, Starbucks a décidé d'investir 25 millions de dollars dans Square. Et Howard Schultz, le PDG de Starbucks, entre au conseil d'administration de la start-up.

Basée à Sans Francisco, Square a été cofondée en 2009 par Jack Dorsey. Il est déjà à l'origine de Twitter dont il préside toujours le conseil d'administration. La start-up possède aujourd'hui une centaine d'employés. Sa solution de paiement par mobile compte quelque 2 millions d'utilisateurs aux Etats-Unis.

L'accord avec Starbucks devrait fortement accroitre sa notoriété alors que l'entreprise lève de nouveaux fonds. Square avait déjà réalisé en premier tour de table d'une centaine de millions de dollars en 2011. Et selon le New York Times, elle est en train d'en boucler un deuxième qui devrait s'élever à quelque 200 millions de dollars, incluant l'investissement de Starbucks. Dans les mois à venir, Square devrait voir sa valorisation passer de 1,6 à 3,25 milliards de dollars, estime le journal américain.

Le paiement par mobile : de plus en plus concurrentiel

De son côté, Starbucks poursuit son déploiement de solutions de paiement par mobile. L'enseigne propose déjà, depuis 2011, sa propre application pour mobile : "Starbucks Card Mobile App", accessible aux Etats-Unis, au Canada, et depuis le début 2012 au Royaume Uni. Elle a été utilisée pour 42 millions de paiements depuis son lancement, indique Starbucks. Ce système fonctionne selon le même principe que Square, au moyen d'un code-barres affiché à l'écran du smartphone. En revanche, il n'intègre pas les évolutions futures par géolocalisation. Le système de Square est donc complémentaire.

Outre Starbucks, d'autres acteurs de renon investissent dans le paiement par mobile. Ainsi Google, propose sa solution de paiement Google Wallet depuis 2011. Elle vient d'être mise à jour en ce mois d'août 2012 pour être compatible avec les cartes American Express, Discover, Mastercard et Visa. Auparavant, le service de Google ne fonctionnait qu'avec Citibank et MasterCard. De son côté, PayPal propose également des solutions de paiement par mobile depuis 2009, dont la dernière évolution "PayPal Here", très inspirée de celle de Square, date de mars 2012.

En France, le paiement par mobile est surtout centré autour de la technologie NFC (Near Field Communication) et de la marque commerciale Cityzi. Un déploiement commercial a été lancé à Nice depuis 2010, suivi ensuite par plus d'une dizaine de villes dont Bordeaux, Lille, Marseille et Paris. En juin 2012, plus d'un million de Français était équipés d'un téléphone compatible Cityzi, indique l'association française du sans contact mobile (AFSCM).

Sujets associés

NEWSLETTER Innovation

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Responsable activités chez Aibus site de St Nazaire F/H

Safran - 20/01/2023 - CDI - Saint-Nazaire

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ERILIA

Construction de 46 logements collectifs à Morières-les-Avignon (84)

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS