Standard Chartered chute en Bourse après des résultats décevants

LONDRES/HONG KONG (Reuters) - L'action de la banque Standard Chartered perdait plus de 8% mardi matin à la Bourse de Londres dans d'importants volumes après l'annonce d'une baisse de son bénéfice trimestriel et d'une augmentation de ses charges de dépréciation.

Partager

Le titre cédait 8,54% à 1.002 pence à 9h10 GMT, la plus forte des rares baisses de l'indice FTSE-100, qui progressait alors de 0,45%.

Standard Chartered, qui réalise la majeure partie de ses activités en Asie, a vu son bénéfice d'exploitation reculer de 16% au troisième trimestre à 1,5 milliard de dollars (1,18 milliard d'euros) et a annoncé que ses bénéfices allaient de nouveau baisser sur les trois derniers mois de l'année en raison d'une augmentation des créances douteuses et des coûts liés à l'évolution de la réglementation.

En conséquence, alors que le groupe visait auparavant pour le second semestre un bénéfice en hausse sur un an, il s'attend désormais à une baisse.

Il a précisé qu'il prévoyait 400 millions de dollars d'économies supplémentaires en 2015 pour s'adapter au ralentissement des marchés émergents, dont l'essor lui avait permis d'afficher 10 années consécutives de profits record jusqu'en 2013.

Au troisième trimestre, les charges de dépréciation ont atteint 539 millions de dollars contre 250 millions un an plus tôt, un petit nombre de clients, des entreprises et des investisseurs institutionnels, ayant souffert de la faiblesse des marchés de matières premières.

"Nous restons vigilants sur l'Inde, la Chine et plus globalement sur l'exposition aux matières premières, sur lesquelles nous avons continué de durcir nos critères d'investissement et de réduire notre exposition", a dit le groupe.

StanChart souffre aussi depuis deux ans de lourdes pertes en Corée du Sud, conséquence d'une montée des créances douteuses, d'un conflit social déjà ancien et d'une concurrence acharnée. Il a ramené le nombre de ses agences dans le pays de 313 à 69, réduit ses effectifs et cédé deux filiales de crédit à la consommation.

Enfin, en août, le groupe avait annoncé une provision de 175 millions de dollars pour couvrir son exposition à une fraude supposée sur le marché chinois des matières premières.

Avant sa chute de mardi, l'action StanChart affichait un recul de 20% depuis le début de l'année.

(Lawrence White, Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS