ST taille dans ses effectifs

STMicroelectronics annonce que d'ici la mi-2006, il réduira ses effectifs de 3.000 personnes hors-Asie, sur un effectif total de 50.000. Responsables ? La faiblesse du dollar par rapport à l'euro, la pression sur les prix des mémoires Flash et l'obsolesce

Partager


Mais surtout, cette décision marque la volonté du fabricant de puces électroniques de se focaliser davantage sur l'Asie. Une décision qui a été longuement retardée, pour des raisons historiques de constitution d'un groupe électronique fort, porté en 1987 sur les fonds baptismaux par les gouvernements italien et français.
Le 28 avril dernier, le constructeur annonçait la pose de la première pierre d'une usine de production de mémoires au travers d'une coentreprise avec le coréen Hynix. De son côté, son usine de Singapour a vu ses capacités renforcées pour accueillir une partie de la production de Rennes. Et une « méga-usine » de production chinoise est dans les cartons.
L'ancrage européen reste cependant fort, avec Crolles (près de Grenoble) et le programme Alliance, réunissant Freescale et Philips. Mais des questions se posent quant aux unités de production, et notamment le site de Catane (Sicile), un des berceaux de l'entreprise avec Grenoble, qui doit accueillir une des toutes premières unités au monde, et qui n'est pas encore en fonctionnement.
Jean-Pierre Vernay

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS