ST Microelectronics achève une nouvelle usine "sèche"

ST Microelectronics vient d'achever le gros œuvre et les centrales de traitement de l'eau et de l'air de sa nouvelle usine de Tours (Indre-et-Loire). Elle produira des composants qui intégreront des sources d'énergie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

ST Microelectronics achève une nouvelle usine
Site STMicroelectronics de Tours.

Le fabricant de composants ST Microelectronics vient de terminer la construction d'une nouvelle usine de 3 000 mètres carrés sur son site de Tours (Indre-et-Loire). Elle ne sera opérationnelle qu'en 2015, le temps d'installer les lignes de production. Cette usine "étanche" à l'air et à l'eau fabriquera des composants de nouvelle génération, dont certains intègreront des sources d'énergie "épais comme une feuille de papier à cigarette", illustre Vincent Gérard, DRH de l'usine de Tours. Elle emploiera une soixantaine d'opérateurs.

103 millions d'euros dédiés au projet "Tours 2015"

ST Microelectronics a bénéficié des investissements d'avenir pour mener à bien ce projet. Le budget total du projet baptisé "Tours 2015", incluant de l'aide à la R&D, atteint 103 millions d'euros, dont 34 millions pour la partie industrielle.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour l'heure, outre le gros œuvre, ST Microelectronics a installé une centrale de traitement de l'air, qui permet de traiter "200 000 mètres cubes d'air par heure", indique Christophe Ayela, directeur des opérations. Cela garantira une production dans 1 600 mètres carrés de salles blanches, dont 1 000 mètres carrés en salle sèche.

La nouveauté réside dans une centrale de traitement de l'eau, qui a requis 9 millions d'euros d'investissement. "Nous maintiendrons une hygrométrie inférieure à 1 %", Christophe Ayela, directeur des opérations.

Spécialisé dans la microélectronique de puissance (convertisseurs, redresseurs), le site ST Microelectronics de Tours dispose déjà de plus de 9 000 mètres carrés de salles blanches, dont certaines en classe 100. Le site emploie 1 418 salariés, produit 1,9 million de plaquettes de composants en silicium et en carbure de silicium, soit 25 millions de composants par jour. 99 % de la production est exportée.

Stéphane Frachet

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS