St Gobain place en Bourse son activité de conditionnement en verre

Recentrage d’activités oblige, le groupe St Gobain a décidé de placer en bourse son activité historique : le conditionnement en verre

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

St Gobain place en Bourse son activité de conditionnement en verre

St Gobain a choisi l’introduction en Bourse de ses activités d’emballages de verre pour achever le recentrage de ses activités sur les matériaux de construction et de l’habitat. « Le groupe a décidé de lancer aujourd’hui une procédure visant à une éventuelle mise en Bourse qui permettrait aux investisseurs de participer au développement de cette belle activité », indique St Gobain. Le groupe ne conservera ses activités de verre que pour le bâtiment et les parebrises automobiles. L’introduction en Bourse se fera en deux temps, le groupe désirant conserver la majorité du capital de Verallia, le pôle principal, numéro deux mondial jusqu’au deuxième trimestre 2011. Cette stratégie pourrait permettre au groupe de constituer une réserve flexible de liquidités pour se lancer dans une politique d’acquisitions par la suite.

Activité historique

Ce recentrage rompt avec l’activité traditionnelle du groupe spécialisé depuis sa fondation en 1665 dans les métiers du verre. A terme, le groupe sera recentré sur trois secteurs principaux : les produits de construction, la distribution de matériaux de construction et les maétiruax innovants. Un choix que le PDG du groupe Pierre-André de Chalendar avait fait dès 2007, expliquant que le conditionnement ne s’incrivait plus dans la stratégie de développement du groupe. Pourtant, ce pôle représentait un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros en 2009 et plus de 15 000 salariés dans le monde. Il était en effet présent sur le marché des vins et spiritueux, des pots de produits alimentaires, de la bière, des jus de fruits et des eaux minérales.

Une activité qui, parmi d’autres, a permis au groupe de sortir de la crise de 2009, avec un chiffre d’affaires total de 19,5 milliards d’euros et un bénéfice net de 501 millions d’euros au premier semestre 2010. Parallèlement, le groupe avait procédé à une réduction des coûts de 2,1 milliards d’euros entre 2008 et 2010.

B.L



Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS