Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Saint-Gobain veut poursuivre sa politique de petites acquisitions en 2018

, , ,

Publié le , mis à jour le 22/03/2018 À 07H24

Approcherait-on de la fin du feuilleton Saint-Gobain-Sika ? Le groupe français devrait être fixé d'ici la fin de l'année sur la possibilité ou non de prendre le contrôle du chimiste suisse. Le 21 mars, le PDG de Saint-Gobain a expliqué vouloir poursuivre sa politique de petites acquisitions.

Saint-Gobain veut poursuivre sa politique de petites acquisitions en 2018
Le groupe français de matériaux de construction Saint-Gobain veut poursuivre les petites acquisitions en 2018.
© Saint-Gobain

Saint-Gobain devrait être fixé d'ici fin 2018 sur l'issue de sa prise de contrôle du chimiste suisse Sika et entend poursuivre sans attendre sa politique de petites acquisitions, a déclaré le mercredi 21 mars le PDG du groupe de matériaux de construction, un mois après avoir présenté de résultats annuels en forte hausse.

"Je pense qu'on sera fixé d'ici la fin de l'année (sur Sika)", a déclaré Pierre-André de Chalendar sur BFM Business. "On attend des jugements assez rapidement, qui devraient être favorables, puis un troisième jugement définitif qui devrait arriver d'ici la fin de l'année."

"J'ai tout à fait confiance encore que les choses vont bien se passer", a-t-il ajouté. "Notre stratégie ne se limite pas à Sika."

Saint-Gobain et la famille Burkard ont signé la cession du contrôle de Sika fin 2014 pour 2,3 milliards d'euros, mais la direction du chimiste suisse et plusieurs de ses actionnaires s'y opposent depuis. La bataille, qui dure depuis maintenant plus de trois ans, se joue désormais devant les tribunaux.

28 petites acquisitions en 2017

Saint-Gobain, qui a réalisé l'an dernier 28 petites acquisitions pour compléter son portefeuille de technologies ou son spectre géographique, entend poursuivre sur cette voie en 2018.

"Nous avons une politique importante de petites acquisitions, c'est une politique qui va continuer cette année en fonction des opportunités et qui est très créatrice de valeur", a poursuivi Pierre-André de Chalendar.

 

(Gilles Guillaume, édité par Matthieu Protard)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle