Spoutnik, pionnier de la conquête spatiale

La petite boule mécanique fête ses 50 ans. Le 4 octobre 1957, placée en orbite, elle commence à émettre son fameux « bip, bip ». Plusieurs décennies après, les satellites sont devenus des infrastructures indispensables pour le fonctionnement de la planète

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Spoutnik, pionnier de la conquête spatiale
« Avec ce lancement, l'ère spatiale a commencé », raconte le constructeur Boris Tchertok, un des créateurs des premières fusées soviétiques R7 qui permirent de mettre le Spoutnik en orbite.

Le 4 octobre 1957, le Spoutnik, petite boule métallique de 83 kilos, a décollé avec une fusée R7, ancêtre du Soyouz, d'un pas de tir secret baptisé Baïkonour situé au Kazakhstan. Trois accidents du missile R7 - qui sera ensuite transformé en fusée - ont précédé le vol du Spoutnik : le 15 mai 1957, en juillet 1957 et le 21 août 1957.

« Un jour ou deux après que ce bip-bip a retenti autour du monde, nous étions aussi excités que vous pouvez l'imaginer, mais ni nous, ni les médias soviétiques ne comprenaient la portée de ce que nous avions réussi », se souvient Boris Tchertok. Spoutnik était alors considéré comme un projet secondaire, d'une importance mineure. « La majorité des assistants de Korolev (père du secteur spatial soviétique) étaient trop bornés ou pas assez visionnaires pour voir en Spoutnik autre chose qu'un jouet d'enfant », a reconnu Tchertok.

Cinquante ans et 5 000 lancements plus tard, quelque 860 satellites en orbite terrestre alimentent notre quotidien en images de télévision, cartes des bulletins météorologiques, liaisons téléphoniques et de données. Pour des applications plus professionnelles, ils assurent le guidage des avions, le suivi logistique des flottes de véhicules ou encore la détection de voitures volées.

Demain, le satellite sera le support des nouveaux services de communication, d'observation et de transmission de données. Des progrès permis par la technologie, mais également tirés par le besoin d'applications sans cesse étendues. L'Odyssée débutée avec Spoutnik 1 n'est pas près de s'arrêter.

A l'heure actuelle, les principaux constructeurs de satellites sur le marché sont les américains Lockheed Martin, Boeing, Loral et les européens EADS Astrium, Thales Alenia SPace.

Camille Harel

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS