SPhere prêt à déployer ses sacs

Partager
SPhere prêt à déployer ses sacs

“Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage” : John Persenda a pu méditer à loisir cette morale de La Fontaine. Il a fallu dix ans à la France pour concrétiser son projet d’interdiction des sacs en plastique à usage unique issus de la pétrochimie et imposer les sacs biosourcés et compostables à domicile. Une évolution à laquelle le patron de SPhere croit dur comme fer quand d’autres ont jeté l’éponge… Les bénéfices revendiqués ? Réduction de la dépendance au pétrole et amélioration des impacts environnementaux. Comme nul n’est prophète en son pays, l’entreprise commercialise ses sacs biosourcés en Italie et en Allemagne comme à l’île Maurice. Spécialisé dans les emballages domestiques comme les sacs poubelle et la sacherie, SPhere exploite douze usines pour un chiffre d’affaires de 370 millions d’euros en 2015.

Le décret "sacs" signé Alors que les premières initiatives législatives et réglementaires remontent à 2006 et que les rebondissements spectaculaires se sont succéder, c’est le lundi 21 mars 2016 que Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’énergie et de la mer, a signé à Marseille (Bouche-du-Rhône) le décret relatif à l’interdiction des sacs en plastique à usage unique pris en application de l’article 75 de la loi n°2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte. La publication est prévue le 31 mars. “Nous étions déjà prêts en 2006 alors nous le sommes en 2016”, pointe John Persenda avec humour… L’entreprise revendique 200 brevets et souligne gagner tous les procès intentés : “la protection industrielle est une bataille à la fois juridique et commerciale. Il vaut mieux avoir les reins solides pour répondre aux attaques”. SPhere propose plusieurs solutions qui répondent aux différents segments de l’article 75 : pour les sacs fruits et légumes et pour les sacs boutiques.

Compostage Pour les sacs fruits et légumes aptes au compostage domestique selon le label OK Compost Home, l’entreprise décline ses sacs en Bioplast, une matière associant amidon de pomme de terre et copolyester compostable issu de la pétrochimie. L’entreprise fabrique déjà des sacs contenant 50% de matière biosourcée. “Nous travaillons sur le 60% car 2025, c’est demain. Nous avons une vraie longueur d’avance sur nos concurrents, notamment les Chinois. Nos sacs sont fabriqués en France”, souligne John Persenda. Et pas d’inquiétude en ce qui concerne la concurrence du papier : ”nous sommes mieux placés en coûts et en fonctionnalités. Nos sacs sont transparents, très résistants et occupent jusqu’à huit fois moins de volume. Le volume, c’est un critère important pour le transport et le stockage”. Et pourquoi renoncer définitivement aux sacs de caisse ? “Nous arrivons au terme de nos développements et de nos essais menés par Biotec en Allemagne sur notre Blueplast. Ce matériau hydro-biodégradable se dégrade naturellement au contact des micro-organismes présents dans l’eau. C’est donc la solution pour les déchets marins”, affirme John Persenda. Des oxo, SPhere ne veut plus entendre parler : “nous n’avions rien contre à l’origine, jusqu’à ce que nous nous rendions compte qu’ils n’étaient pas dégradés par des bactéries et finissaient en poudre dans la nature”.

Miser sur les alternatives Mais SPhere compte aussi se développer sur le segment des sacs boutiques en papier : l’entreprise investit actuellement un million d’euros chez Pichon Plastiques Papier, son usine située à… Saint-Sigolène (Haute-Loire). Investir dans le papier au cœur du bastion français du film en polyéthylène (PE) est un clin d’œil. Mais cela reste marginal pour SPhere, dont les forts investissements sont essentiellement tournés vers les bioplastiques.

Sujets associés

NEWSLETTER Emballage

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

Nouveau

L'auteur Tom Connan a publié son deuxième roman «Pollution», un récit où se croisent les questions d'écologie, d'environnement, du numérique et du...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Emballage, conditionnement

Mousse pour mallette Boxxser

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - Versailles

Prestations de gardiennage télésurveillance, sûreté, sécurité incendie et filtrage des juridictions judiciaires du ressort

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS