Tout le dossier Tout le dossier

Spanghero retrouve en partie son agrément sanitaire

[ACTUALISE] Le gouvernement a décidé d'autoriser Spanghero à retrouver son agrément sanitaire "pour les plats cuisinés, la découpe de viande et la charcuterie", synonyme de reprise partielle de l'activité pour les 350 salariés de l'entreprise.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Spanghero retrouve en partie son agrément sanitaire

Actualisation 18h04 : A la suite de l'annonce de la décision du gouvernement de redonner en partie son agrément sanitaire à Spanghero, les dirigeants de sa maison-mère Lur Berri ont exprimé leur "grand soulagement".

"Nous nous félicitons du résultat des efforts et de la mobilisation de tous, salariés, syndicats et dirigeants", indiquent le président de Lur Berri, Sauveur Urrutiaquer, et son directeur général, Olivier Gemin, dans un communiqué.

"Toutefois, la relance de l'activité est conditionnée au retour rapide de la confiance de nos clients, ce qui peut demander un peu de temps, tempèrent-ils. Notre entreprise est en grand danger. Chaque jour compte pour en assurer la pérennité".

Dans un second communiqué, la direction de Lur Berri assure avoir "diligenté une enquête interne qui est toujours en cours dans le but de déterminer les différents niveaux de responsabilités". Le groupe précise que les activités de transformation, autorisées à nouveau, "représentent 97% de l'activité de la société" Spanghero, qui emploie, selon elle, 350 salariés à Castelnaudary.

"A ce stade, 80 % du stockage de toutes les viandes a été vérifié, le travail continue sur les 20 % restants", a indiqué Stéphane Le Foll à l'AFP. "Au regard du travail accompli et des conclusions qui m'ont été présentées ce matin (le 18 février), j'ai pris la décision de rétablir l'agrément pour les plats cuisinés, la découpe de viande et la charcuterie", a-t-il confirmé, estimant qu'il n'existe plus "le moindre doute" quant à la fiabilité de l'entreprise audoise.

Depuis la révélation du scandale de la viande chevaline retrouvée dans des plats surgelés ou préparés censés contenir de la viande de boeuf, le ministre prend le dossier à bras le corps.

Le 14 février, il avait annoncé le retrait de l'agrément sanitaire de Spanghero, soupçonnée d'avoir fraudé en remplaçant la viande de boeuf par de la viande de cheval. Si l'agrément est en partie redonné à Spanghero, l'activité d'entreposage de matières premières congelées reste interdite pour l'usine de Castelnaudary, dans l'Aude.

Stéphane Le Foll a également précisé que le rapport d'enquête sanitaire "complet et définitif" exigé par le gouvernement sur le fonctionnement de l'entreprise "sera rendu vendredi (le 22 février)", indique le ministre de l'Agriculture.

Les syndicats de l'entreprise doivent être reçus le 18 février au soir par Stéphane Le Foll et ses collègues Benoît Hamon (Consommation) et Guillaume Garot (Agroalimentaire).

Elodie Vallerey et Julien Bonnet

0 Commentaire

Spanghero retrouve en partie son agrément sanitaire

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

PARCOURIR LE DOSSIER

Quotidien des Usines

Du "Chevalgate" au nouveau départ : les dates clés de l'affaire Spanghero

Quotidien des Usines

Spanghero : le tribunal de commerce n’a retenu que l’offre de Laurent Spanghero

Quotidien des Usines

Spanghero : les deux projets de reprise s’affrontent

Les Experts de L'Usine

Plusieurs semaines après le "Horsegate", le boeuf hennit encore

Agro

Viande de cheval : vers une deuxième série de tests au niveau européen

Quotidien des Usines

Spanghero : le plan de sauvegarde de l'emploi touche les 240 salariés

Quotidien des Usines

Les salariés de Spanghero craignent une annonce de fermeture complète dès le 28 mai

Agro

Findus investit et réorganise en partie ses circuits

Agro

Bruxelles prépare un paquet législatif pour assainir la chaîne agroalimentaire européenne

Quotidien des Usines

Spanghero, mis en liquidation avec poursuite d’activité, cherche un repreneur

Agro

Scandale de la viande de cheval : la France est le pays européen le plus touché

La matinale de l'industrie

Benoît Hamon hausse le ton envers les fraudeurs de l'agroalimentaire

Agro

Spanghero au centre d'un nouveau scandale

Agro

Spanghero nomme un nouveau directeur général

Agro

Comment Findus systématise les tests ADN sur ses plats cuisinés

Agro

Scandale de la viande de cheval : Iglo incrimine un fournisseur irlandais

Agro

"Il n’y a pas de risque de pénurie en viande bovine française", selon le président d'Interbev

Agro

Guillaume Garot part à Dubaï "pour défendre la viande française"

Agro

Scandale de la viande de cheval : encore de nouveaux produits touchés

Agro

Scandale de la viande de cheval : un même fournisseur néerlandais pour Panzani et Spanghero

Agro

Viande de cheval : Panzani aussi

Agro

24 pays désormais touchés par le retrait des boulettes de viande d’Ikea

Quotidien des Usines

Baisse de production à l'usine Spanghero de Castelnaudary

Agro

Scandale de la viande de cheval : Ikea tourmenté à son tour

Agro

Scandale de la viande : Spanghero abandonne son activité de négoce

Agro

Scandale de la viande : les petites PME européennes de l'agroalimentaire vont souffrir

Agro

Spanghero et Comigel, des coupables parmi tant d'autres

Commerce

La filière viande fait un pas vers la contractualisation entre ses différents acteurs

Agro

La filière viande dévoile sa feuille de route pour sortir de la crise du cheval

Agro

Le scandale de la viande de cheval gagne toute l'Europe

La matinale de l'industrie

Nestlé embourbé à son tour dans le scandale de la viande de cheval

Commerce

"Il faut étendre la mention de l’origine des viandes aux produits transformés", selon Pierre Halliez

Agro

Le plan de lutte contre la crise de la viande approuvé par l'UE

La matinale de l'industrie

Viande de cheval : Findus veut rassurer sa clientèle

Agro

Viande de cheval : Spanghero se voit retirer son agrément sanitaire

Agro

Scandale de la viande de cheval : les Français mettent en cause l’industrie agroalimentaire

Quotidien des Usines

Scandale de la viande de cheval : l’étau se resserre sur Spanghero

La matinale de l'industrie

Bruxelles recommande des tests ADN sur les produits à base de boeuf

Agro

Bruxelles réfléchit à une mention obligatoire de l'origine de la viande dans les plats préparés

Agro

"La France doit montrer l’exemple en matière d’étiquetage alimentaire en Europe", selon Dominique Langlois

Agro

"Findus peut dire merci au pape Benoît XVI", selon Thomas Marko

Agro

La France ne produit plus assez de viande bovine

La matinale de l'industrie

L’Etat met la viande sous contrôle

Agro

Viande de cheval : l'enquête bientôt finalisée, Bruxelles organise une réunion de crise

Editorial

Findus misait pourtant sur le "Made in France"

Agro

Le fournisseur français Spanghero assure qu'il respecte les réglementations

Agro

Viande de cheval : "La traçabilité de l’ensemble des composants devient un paramètre vital à gérer"

Agro

Viande de cheval : pour la DGAL, "pas un problème de traçabilité, mais une fraude"

Agro

La filière viande demande une extension de l'indication de provenance aux produits préparés

Agro

Les industriels de l'agroalimentaire réclament un meilleur contrôle de la viande

Agro

Viande de cheval : que contiennent réellement les plats préparés surgelés ?

Produits alimentaires

Sortir du brouillard de la traçabilité de la viande, priorité de Stéphane Le Foll

Agro

Le retrait de plats surgelés contenant de la viande de cheval inquiète les autorités

Agro

Findus France retire des rayons trois plats cuisinés

Agro

Une PME française au centre d’un scandale alimentaire au Royaume-Uni

Tout le dossier

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS