Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

SpaceX vient de franchir une étape majeure dans son projet de connecter le monde à Internet

Aurélie M'Bida ,

Publié le , mis à jour le 16/02/2018 À 11H23

Vu sur le web La société spatiale d'Elon Musk vient d'obtenir la validation de son gigantesque plan de constellation satellitaire par les autorités spatiales américaines.

SpaceX vient de franchir une étape majeure dans son projet de connecter le monde à Internet
Lancement d'un Falcon 9 qui sera utilisé pour envoyer en orbite les 4 425 satellites formant la constellation.
© Flickr/SpaceX/CC

Après l'envol du Falcon Heavy, un nouveau plan démesuré d'Elon Musk pourrait bien finir par voir le jour. Et peut-être plus rapidement que prévu. SpaceX vient en effet de valider une étape importante dans son projet de constellation de satellites pour apporter l'Internet haut débit et améliorer la couverture pour les télécommunications de la Terre. Le président de la Commission fédérale des communications américaine, Ajit Pai, a approuvé le projet mercredi 14 février, rapportent les médias locaux.

"Après un examen minutieux du dossier (…), j'ai demandé à mes collègues de se joindre à moi pour le soutenir et ainsi permettre d'apporter un accès Internet à haut débit aux Américains ruraux grâce à la puissance des constellations satellitaires", a déclaré M. Pai. Et de poursuivre : "si ce projet est adopté, il s'agira de la première approbation donnée à une entreprise basée aux États-Unis pour fournir des services large bande, utilisant une nouvelle génération de technologies satellitaires en orbite terrestre basse".

Premier test ce week-end

La société californienne, qui a déposé sa demande fin 2016 doit encore obtenir la validation du gouvernement pour faire de ce rêve une réalité, précise le journal Fortune. Un projet détaillé par SpaceX lors d'une audience devant le Sénat en mai dernier d'envoi de quelque 4 425 satellites dans l'orbite terrestre basse, qui a en ligne de mire 2019 et 2024. SpaceX devait initialement être en mesure d’envoyer en orbite basse un premier prototype courant 2017 avant d’en envoyer un autre début 2018, avait précisé Patricia Cooper, la vice-présidente des affaires gouvernementales chez SpaceX, lors de cette audition. Les deux prototypes seront finalement envoyés au cours du week-end prochain, affirme Bloomberg.

Les premiers lancements de ces satellites, effectués depuis une fusée Falcon 9, débuteront eux en 2019 pour qu’en 2024 la constellation atteigne sa pleine capacité, affirmait Patricia Cooper. Grâce à Falcon 9 et son étage recyclé, les coûts de lancement ne seront pas trop élevés et SpaceX ne dépendra pas du calendrier d’un autre acteur de l’aérospatial. Une donnée non négligeable lorsque l'on considère qu'une telle opération est techniquement faisable, mais économiquement plus difficile. En juillet 2015, le Dr. David Miller, chief technologist de la Nasa, estimait dans une interview à L'Usine Digitale que "ce n’est pas la première fois que l’idée est avancée. Dans les années 90, Teledesic et quelques autres ont essayé d’en faire autant, mais sans succès". Ajoutant que depuis certains éléments ont changé tels que les coûts de fabrication des satellites, de lancement, et des opérations au sol.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle