Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

SpaceX reporte à nouveau la mise à feu statique de sa fusée Falcon Heavy

Aurélie M'Bida ,

Publié le , mis à jour le 15/01/2018 À 08H42

Cette nouvelle étape majeure pour la fusée géante construite par la société spatiale d'Elon Musk est encore reportée. La mise à feu statique du lanceur lourd de SpaceX n'a toujours pas eu lieu alors que la société a prévu d'effectuer un premier lancement fin janvier.

SpaceX reporte à nouveau la mise à feu statique de sa fusée Falcon Heavy
Alors que son vol inaugural est prévu courant janvier, SpaceX a dévoilé de nouvelles images de la fusée Falcon Heavy sur sa rampe de lancement.
© SpaceX/ Twitter

Parée au décollage ? Pas tout à fait…mais presque. Alors que le très attendu test de mise à feu statique de la fusée Falcon Heavy était attendu vendredi 12 janvier, il n'a toujours pas eu lieu. Sur le pas de tir à Cap Kennedy (Floride) les moteurs de la fusée imaginée par le milliardaire californien Elon Musk n'ont toujours pas été allumés et SpaceX ne communique pas sur la nouvelle date fixée pour cet essai. Concrètement, les ingénieurs de SpaceX allumeront les quelque 27 moteurs de la fusée quasi-simultanément (et pour la première fois), maintenant la fusée sur sa rampe de lancement.

Selon les informations des médias spécialisés qui se trouvent sur place, la fusée Falcon Heavy imaginée par le milliardaire californien Elon Musk vivra un test de mise à feu statique très attendu entre 10 heures et 16 heures locales sur son pas de tir à Cap Kennedy (Floride). Concrètement, les ingénieurs de SpaceX allumeront les quelque 27 moteurs de la fusée quasi-simultanément (et pour la première fois), maintenant la fusée sur sa rampe de lancement.

Il s'agira du deuxième grand test pour le lanceur géant, après un test de performance crucial quelques semaines plus tôt, et avant le premier lancement de la Falcon Heavy, prévu à la fin de ce mois. En effet, Elon Musk avait annoncé début décembre que celui-ci serait spectaculaire : emportant sa propre Tesla décapotable rouge "cerise" à titre de charge utile, qui jouera "Space Oddity" de David Bowie.

Payload will be my midnight cherry Tesla Roadster playing Space Oddity. Destination is Mars orbit. Will be in deep space for a billion years or so if it doesn’t blow up on ascent.

Série de tests

Mais la prudence est de mise, car contrairement à leur habitude, ni SpaceX ni Elon Musk n'ont pour l'heure publié de tweet annonçant l'événement. La mise à feu pouvant être décalée à une date ultérieure. Dernièrement, SpaceX dévoilait la première vidéo révélée par SpaceX sur les réseaux sociaux mardi 3 janvier, où l'on peut voir la fusée Falcon Heavy installée sur sa rampe de lancement. "Avec 5 millions de tonnes de poussée au décollage - soit l'équivalent de 18 Boeing 747 à pleine puissance - la Falcon Heavy sera la fusée la plus puissante au monde", écrit la société californienne.

Le fondateur de SpaceX avait en effet dévoilé, le 21 décembre dernier, un premier aperçu (plutôt généreux) du nouveau méga-lanceur de sa société, la fusée Falcon Heavy. Alors que son vol inaugural est prévu pour le mois de janvier prochain.

Dans un post Twitter matinal, Elon Musk a révélé plusieurs vues de la nouvelle fusée en cours d'assemblage dans le hangar de SpaceX au Pad 39A du Kennedy Space Center de la Nasa à Cape Canaveral, en Floride. Les images montrent une vue imprenable sur la Falcon Heavy d'en haut et une vue des 27 moteurs, très imposants, du premier étage, soit neuf sur chacun de ses trois boosters principaux.

Version améliorée de la Falcon 9, régulièrement utilisée pour approvisionner la Station spatiale internationale et mettre en orbite des satellites. Elle comporte donc trois premiers étages, chacun doté de neuf moteurs. Elon Musk assure que la Falcon Heavy deviendra "la fusée opérationnelle la plus puissante au monde" avec une poussée au décollage de plus de 2 250 tonnes, soit l’équivalent de 18 Boeing 747. La Falcon Heavy peut placer une charge utile de 53 tonnes en orbite basse, contre 13,15 tonnes pour le Falcon 9, et de 21,2 tonnes en orbite de transfert géostationnaire, contre 5,3 tonnes.

SpaceX prévoit également d'utiliser la fusée Falcon Heavy et une capsule spatiale Dragon pour lancer deux passagers autour de la Lune d'ici fin 2018.

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus