Space X repousse à 2020 son premier vol inhabité vers Mars

Gwynne Shotwell, directrice des opérations de Space X, annonce, vendredi 17 février, un retard de deux ans sur le programme de la mission Mars. Le premier vol inhabité prévu pour 2018 a été repoussé à 2020.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Space X repousse à 2020 son premier vol inhabité vers Mars

Le Dragon quittera sa tanière pour Mars avec deux années de retard. Gwynne Shotwell, directrice des opérations de Space X, a expliqué, vendredi 17 février en conférence de presse, que le premier vol inhabité du module pour la planète rouge ne décollera pas avant 2020.

"Nous étions focalisés sur 2018, mais nous avons ressenti le besoin de mettre plus de ressources et de nous concentrer sur notre programmes habité et notre programme Falcon Heavy ", explique la dirigeante quelques heures avant le lancement de Falcon 9.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le lanceur Falcon Heavy est une version sous stéroïdes du Falcon 9 utilisé lors du tir réussi vers la station spatiale internationale (ISS). Les équipes de Space X y ont adjoint deux propulseurs latéraux. La fiche technique annonce que la fusée peut transporter jusqu’à 13,6 tonnes de charge utiles vers Mars (contre 4,02 tonnes pour le Falcon 9). Le premier lancement d’essai est prévu au premier semestre 2017. Les opérateurs de satellites Intelsat et Inmarsat prévoient d’utiliser le lanceur pour des mises en orbite plus tard de dans l’année.

Retards en série

Les deux tirs ratés du Flacon 9 en juin 2015 et septembre 2016 avaient déjà amené Space X à décaler l’agenda du module Dragon. Le premier essai, de la version habitée à vide, a été décalé de mai novembre 2017. Les premiers astronautes embarqueront vers lSS en mai 2018.

Le premier vol inhabité en direction Mars était initialement prévu pour 2022. L’ambition d’Elon Musk a poussé les équipes à avancer l’échéance à 2018 et à l’annoncer sur le compte Twitter de la société aérospatiale.

La mise à jour du planning repousse à 2020 ce premier vol. Son objectif est de tester la capacité du module à effectuer les livraisons de matériels lourds sur le sol martien. Il sera suivi par l’envoi de nouvelles fusées tous les 26 mois. Le premier vol habité était, quant à lui, prévu pour 2024. La nouvelle roadmap n’en fait pas encore mention.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS