Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Space X : Google et Fidelity posent un milliard de dollars sur la table pour réaliser les rêves d'Elon Musk

, , , ,

Publié le , mis à jour le 21/01/2015 À 11H33

SpaceX, l'entreprise privée d'exploration spatiale créé par le milliardaire Elon Musk, a annoncé le 20 janvier avoir levé un milliard de dollars de capitaux frais, investis par Google et le groupe financier Fidelity.

Space X : Google et Fidelity posent un milliard de dollars sur la table pour réaliser les rêves d'Elon Musk © SpaceX

La rumeur est confirmée : Google, accompagné par le groupe financier Fidelity, investit dans Space X. Les deux nouveaux actionnaires, qui vont injecter 1 milliard de dollars (866 millions d'euros), détiendront ensemble un peu moins de 10% du capital de SpaceX, précise ce dernier dans un communiqué. Ces chiffres impliquent que le nouveau tour de table a été bouclé sur la base d'une valorisation totale d'un peu plus de 10 milliards de dollars.

"Ce financement sera consacré à la poursuite de l'innovation dans les domaines du transport spatial, de la réutilisation et de la fabrication de satellites", précise SpaceX dans un communiqué.

coopération sur les satellites

Créée en 2002 par Elon Musk, par ailleurs PDG du constructeur de voitures électriques Tesla, SpaceX cherche à prendre pied sur le marché des lanceurs et des satellites, pour rivaliser entre autres avec l'européen Arianespace. La société américaine a déjà développé un lanceur, le Falcon 9, et une capsule spatiale, Dragon, qui a récemment ravitaillé la Station spatiale internationale (ISS).

Au début du mois, un essai de récupération du premier étage du Falcon 9 a échoué, alors que cette innovation est censée réduire considérablement les coûts de lancement.

De son côté, Google a un projet de déploiement de satellites dans l'espace pour relier à internet des régions mal desservies par les réseaux de télécommunications terrestres.

Avec Reuters (Avik Das, Marc Angrand)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle