Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Souvignet en procédure de sauvegarde

, , ,

Publié le

Le fabricant de mobilier pour collectivités Souvignet basé à Bonson (Loire) veut diversifier sa clientèle et développer ses collections design.

Souvignet en procédure de sauvegarde © D.R.

Le fabricant de mobilier pour collectivités Souvignet qui emploie 110 personnes à Bonson (Loire) a été placé en procédure de sauvegarde le 7 mars par le tribunal de commerce de Saint-Etienne, après que sa banque principale a dénoncé sa ligne de crédit. Pour Christian Bonhomme, directeur général de la société forézienne, "cette procédure permet d’éviter une sortie de route et de se réorganiser en interne."

Pour l’heure, aucun plan de restructuration n’est arrêté. L’activité de Souvignet est dépendante à 80 % des commandes des collectivités, un marché difficile depuis plusieurs années. En 2013, la société a enregistré des pertes d’exploitation qui ont été compensées par ses actionnaires.

Une nouvelle gamme de mobilier

En 2013, Souvignet a réalisé un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros, en retrait d’1 million par rapport à 2012. Il devrait être stable en 2014. Le fabricant de mobilier souhaite se diversifier à l’avenir dans la fourniture d’entreprises, d’universités, de grandes écoles. Il a déjà équipé des restaurants d’entreprise d’Airbus, d’Eurocopter, ainsi qu’un village du Club Méditerranée.

Autre piste de développement : ses collections de chaises pliantes et tables design qui devraient générer au moins 200 000 euros de chiffre d’affaires en 2014. Après avoir relancé son best-seller, la Plichaise, sous le nom de code commercial DS n°7, Souvignet a présenté de nouvelles chaises et tabourets collectors au salon Maison & Objets qui ont remporté un succès d’estime et suscité des commandes. Cette nouvelle gamme de mobilier est conçue par son bureau d’études en partenariat avec les designers parisiens Patrick Pagnon et Claude Pelhaître.

Vincent Charbonnier
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle