Sous-traitance : timide présence du Maroc au Midest Paris

Sans doute plombé par les événements qui ont eu lieu dans la capitale française, l'édition 2015 du salon de la sous-traitance qui se tient du 17 au 20 novembre à Paris Nord Villepinte se passe en demi-teinte. Le Maroc qui en est à sa 26ème participation a enregistré moins d'exposants que les années précédentes.

Partager
Sous-traitance : timide présence du Maroc au Midest Paris
Contrairement à l'année précédente où il a hérité d'une place au fond du salon, cette année, le stand marocain a bénéficié d'une place de choix puisqu'il qu'il est le premier à occuper l'allée réservée aux pays, en entrant au salon, sur la droite.

Sept entreprises seulement et trois institutionnels, c'est le nombre d'exposants marocains présents à cette édition du Midest qui se tient au parc des expositions de Paris Villepinte du 17 au 20 novembre.

sécurité renforcée

Organisé par Reed Expositions France, le salon Midest 2015 a vu sa sécurité renforcée après les attentats sanglants de Paris. Les visiteurs se sont ainsi pliés au rituel de contrôle mais plus approfondi avec ouverture de manteaux, palpage corporel et demandes de pièces d'identité.

Contrairement à l'année précédente où il a hérité d'une place au fond du salon, cette année, le stand marocain a bénéficié d'une place de choix puisqu'il qu'il est le premier à occuper l'allée réservée aux pays, en entrant au salon.

Piloté par Maroc Export, le stand marocain a vu le nombre d'exposants industriels réduit à sept cette année. A l'inverse, à titre de comparaison, la Tunisie présente sur le Midest un stand trois fois plus grand que celui du Maroc avec pas moins de 27 exposants.

Parmi les entreprises marocaines, le spécialiste du moulage sous pression Zénith Fonderie. Après une première participation aux retombées satisfaisantes l'an dernier, il occupe cette année 30 m². "Nous prévoyons l'inauguration de notre nouvelle usine de 5000 m² à Casablanca en février ou mars 2016. Notre présence au Midest a pour objectif d'avoir de nouveaux débouchés," explique Abdessamad El Bouadili, PDG de Zénith Fonderie.

Contrôlée par des capitaux familiaux, la doyenne des Fonderies et aciéries du Maroc (FAM) qui existe depuis 1940, réalise des pièces coulées en fontes. Ses managers s'attendent à une forte croissance de son chiffre d'affaires l'année prochaine de l'ordre de 10 à 15%. Pour y arriver, "nous optons pour une stratégie de diversification de nos clients au dela du marché marocain pour nous permettre une plus forte croissance et nous pensons que le Midest s'y prête bien à la réalisation de cet objectif" affirme Mostafa El Houari, directeur commercial de FAM.

décrocher de nouveaux contrats

De son côté Exxelia, spécialisé notamment dans le câblage et le bobinage électronique, met les bouchées doubles pour monter en puissance. "Malgré la défaillance d'un client qui a ralenti quelque peu notre croissance, notre objectif est d'améliorer le taux d'utilisation de notre récente usine. Nous espérons décrocher de nouveaux contrats dans le ferroviaire entre autres, d'où notre présence au salon" explique Alain Vermersch directeur d'Astema, l'une des neuf filiales du groupe.

Autre exposant fidèle au Midest, A2ME industrie, spécialisé lui dans la conception et la construction de machines spéciales. Après un important contrat avec Renault Tanger dont il négocie le prolongement, il lorgne notamment vers la future usine de PSA à Kénitra. Responsable du bureau d'étude, Mustapha Wafik justifie sa présence au stand, "Le Midest se prête bien à notre approche client. Nous opérons dans la fabrication et la personnalisation des outils de production qui sont fabriqués dans nos propres ateliers."

Nasser Djama

0 Commentaire

Sous-traitance : timide présence du Maroc au Midest Paris

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

EXXELIA

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS