Sous-marin : ThyssenKrupp dément toute discussion avec DCNS

Un "EADS des mers" n’est pas pour demain à en croire les affirmations du groupe ThyssenKrupp.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Sous-marin : ThyssenKrupp dément toute discussion avec DCNS

Depuis le 1er août, les rumeurs se multiplient dans la presse allemande concernant une possible collaboration entre la France et l’Allemagne pour la mise en commun de leurs chantiers navals. L’objectif étant de créer une coopération étroite pour développer des sous-marins en commun.

Mais le conglomérat industriel allemand l’assure. "Il n’y a aucune perspective de succès à l’heure actuelle pour une alliance entre notre groupe et le français DNCS, estime le groupe. Il y a eu par le passé des tentatives renouvelées pour un rapprochement entre chantiers navals français et allemands. Mais cela n’est plus d’actualité, tant pour les sous-marins que pour le secteur des navires militaires".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une manière de contredire les affirmations du Financial Times Deutschland qui annonçait que les deux gouvernements et les deux industriels prévoyaient d’entrer en négociations dès la rentrée de septembre. Cette hypothèse représenterait l’un des plus importants partenariats entre la France et l’Allemagne depuis la création du géant EADS en 2000.

Pour autant, cette annonce ne remet pas en cause la coopération entre sa filiale Atlas Elektronik et DNCS dans le domaine des torpilles, assure ThyssenKrupp.

Selon le Financial Times Deutschland, c’est essentiellement la France qui serait tentée par une reprise des discussions sur ce sujet. En effet, par le passé, les négociations avaient achoppé notamment sur la direction de l’ensemble et les chantiers navals à conserver. A cela s’ajoute le fait que les difficultés sont de plus en plus intenses sur les chantiers. Les commandes pour les marines nationales ne suffisent plus à assurer la pérennité des sites.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS