Sous les quais de la RATP, la fibre noire de Telcité

La société Telcité est le plus grand opérateur d’infrastructures de fibre optique d’Ile-de-France. Cette filiale de la RATP dispose de 2 000 kilomètres de câbles pour répondre aux besoins de ses clients en télécommunications. Invisible pour les voyageurs, le maillage s’opère dans chacune des stations de métro, de RER ou même de tramways de la RATP.

Partager
Sous les quais de la RATP, la fibre noire de Telcité
Telcite operateur d'infrastructures en fibre optique RATP station Nation communications transports cable tunnel du metro rame train rail

Le rendez-vous est donné à la station Nation, dans le XIIe arrondissement de Paris. Il faut passer une porte presque invisible aux yeux des voyageurs. Là, les ventilateurs du local ont du mal à réguler la chaleur qui émanent des armoires. A l’intérieur, une multitude de fils jaunes s’entremêlent. Ce sont des câbles optiques contenant chacun entre 24 et 144 fibres optiques selon les modèles. "Cette station est l’un de nos 450 points de présence en Ile-de-France", explique Bertrand Lenoir, le directeur général de Telcité.

Seulement 21 employés

Cette filiale de la RATP est leader de la fibre noire, une fibre optique passive qui fournit seulement les données introduites par le client. Lancée en 1997, Telcité a profité du développement des réseaux de télécommunications alternatifs. "À l’exception Orange, qui possèdent son réseau propre, les plus grands opérateurs figurent parmi nos clients", détaille Bertrand Lenoir.

Telcité s’est depuis tourné vers les entreprises. "Nous pouvons relier des entreprises n’importe où en Ile-de-France, que ce soit vers un autre site ou un datacenter", continue Philippe Prade, le directeur des opérations de Telcité. L’entreprise de seulement 21 employés utilise les infrastructures de la RATP pour étendre ses 2 000 kilomètres de câbles, soit 80 000 kilomètres de fibres optiques.

La société s’occupe de tous, de l’engineering à l’installation de la fibre. Seule la maintenance n’est pas assurer par Telcité. "Nous faisons appel à des sous-traitants. Ce ne serait pas rentable de mettre en place une maintenance continue pour le faible nombre d’interventions."

Une veille permanente du réseau

Pour mieux observer les installations de Telcité, il faut descendre à quelques mètres des rails du métro. Fixés le long des murs par des crochets, les câbles longent les tunnels. Une fois sous le quai du métro, la fibre optique file à quelques centimètres des têtes du personnel RATP. Grâce à cette disposition, Telcité s’assure un minimum de panne. "Les problèmes proviennent pour le plus souvent de la connectique dans les armoires, c’est le seul endroit où la fibre est manipulée", précise le directeur des opérations de Telcité.

La société promet une garantie de temps de rétablissement (GTR) de 8 heures lors d’une coupure réseau. "Sur l’année passée, nous avons une moyenne de réparation de 4 heures", affirme Bertrand Lenoir. "Avec l’étendue du réseau, nous avons la possibilité de rerouter la liaison d’un client pour contourner la partie défectueuse."

Telcité a même installé un système de réflectométrie directement sur son réseau. L’objet teste en permanence la fibre et avertit immédiatement en cas de coupure. "Nous recevons des mails et des alertes sur téléphone indiquant le point de rupture", assure Philippe Prade. "Cela permet une intervention immédiate. Parfois, avant même que le client ne nous prévienne."

0 Commentaire

Sous les quais de la RATP, la fibre noire de Telcité

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Electricité, électrotechnique

Baladeuse fluorescente étanche

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

ORANGE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS