SOUPÇONS SUR LE MARCHÉ DE L'EAU

La Lyonnaise des eaux (Suez), Veolia et Saur auraient-ils nagé en eaux troubles ? Les trois entreprises font en tout cas l'objet d'une procédure formelle lancée par la Commission européenne pour entente et abus de position dominante sur le marché français de l'eau et de l'assainissement. L'enquête visera à déterminer si ces géants de l'eau (ils contrôlent le marché à 98 %) se sont entendus sur les tarifs et les pratiques en accord avec la Fédération professionnelle des entreprises de l'eau (FP2E). En 2005, la Lyonnaise des eaux et le Syndicat des eaux d'Île-de-France (Sedif) avaient été condamnés respectivement à 400 000 et 100 000 euros d'amende par l'Autorité de la concurrence pour abus de position dominante dans la distribution d'eau potable en Île-de-France. Selon le gendarme de la concurrence, un cartel - forme d'entente la plus grave, car secrète - engendre une augmentation des prix de 20 à 25 % pour le consommateur.

Partager

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement