[Sortie d’usine] Silence, on teste ! Dans la "chambre sourde" de Liebherr-Aerospace, à Toulouse

Les équipements aéronautiques sont soumis à des obligations de sécurité... mais aussi de bruit. C'est pourquoi ils sont testés dans des chambres spéciales, comme chez Liebherr-Aerospace à Toulouse (Haute-Garonne).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Sortie d’usine] Silence, on teste ! Dans la
Liebherr Aerospace teste ses équipements dans une chambre spéciale, sur son site de R&D de Toulouse.

L’équipementier aéronautique allemand Liebherr-Aerospace conçoit et fabrique des systèmes d'air, des commandes de vol et trains d'atterrissage, ainsi que des engrenages et des boîtes de transmission et de l'électronique.

Son site de Toulouse (Haute-Garonne), sur les terres d’Airbus, est spécialisé dans les systèmes d’air. C’est grâce à ses équipements que beaucoup d’avions de ligne ont une atmosphère respirable, avec la bonne température, le taux d’humidité et le niveau de pressurisation attendus en cabine.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ses équipements doivent évidemment répondre à des normes de sécurité extrêmement strictes, mais aussi à une batterie d’autres obligations. Notamment le niveau sonore.

Pour s’en assurer avant la commercialisation de ses équipements, l’entreprise les soumet à de nombreux tests. L’un d’entre eux consiste à re-créer les conditions de vol dans une chambre spéciale de son usine de Toulouse, une chambre anéchoique (littéralement, sans écho) aussi appelée "chambre sourde" de 450 m3. Grâce à une isolation totale et un travail ultra-précis sur l’acoustique, aucun bruit parasite ne peut perturber la mesure du son. Les pièces peuvent alors être soumises à des températures (de 640 à +80°C) similaires aux conditions qu'elles rencontreront en conditions réelles pour tester le son qu’elles génèrent.

Aeronews.TV a pu assister à l’un de ces tests effectués sur un pack de conditionnement d’air.

Il faut en moyenne une semaine de tests pour s’assurer du bon niveau sonore d’un équipement. Le site d’essai de Toulouse, ouvert en 2011, dispose d’autres équipements de pointe : des bancs de vibrations et de caissons d'altitude de capacités diverses.

Liebherr Aerospace Toulouse emploie plus d’un millier de salariés en Occitanie, à Toulouse et à Campsas (Tarn-et-Garonne).

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS