Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Sortie d'usine] Shelter, les lunettes artisanales made in Annecy

Juliette Berne , ,

Publié le

Vidéo A chaque été sa paire de solaires. Cette année la mode est aux matières premières et le bois est roi. La marque de lunetier savoyarde Shelter est l'une des plus en vogue dans le domaine.

[Sortie d'usine] Shelter, les lunettes artisanales made in Annecy
Le bois des lunettes est certifié CSF et issu de forêts gérées durablement

Avant de devenir l’une des références de la lunette en bois, Shelter, c’est d’abord l’idée de cinq amis qui décident de fonder l’entreprise en 2013 à Annecy (Haute-Savoie). Ces derniers aspirent à créer des lunettes made in France et respectueuses de l’environnement tout en privilégiant le confort et une certaine "élégance à la française" des montures. Une marque prônant le "slow made" et le "well made", des termes bien dans l'air du temps.

Shelter revendique donc une fabrication française de A à Z et plus particulièrement dans l’Ain et le Jura. Le bois des montures est issu de l’entreprise Marotte, située dans la Meuse et partenaire de la marque depuis ses débuts. Il est certifié FSC et provient de forêts gérées durablement. Noyer de France, ébène de Madagascar, pommier rouge du Chili ou encore érable moucheté, le bois n’est pas la seule matière première exploitée, la marque privilégie aussi le Bio Acétate, une résine organique issue de l’assemblage de fleurs de coton et de fibres de bois et le métal.

La fabrication des lunettes nécessite pas moins de 90 étapes, alliant le plus souvent hautes technologies et artisanat. Après avoir designé les modèles et sélectionné les bois nécessaires chez Marotte, la matière première est envoyée chez Weden, un autre partenaire situé dans le Jura qui superpose les placages d'ébénisterie en bois pour former des planches de bois légères, souples et résistantes à la fois.

Puis les plaques sont envoyées chez des artisans lunetiers dans le Jura. Au menu, découpe de la monture, ponçage et huilage du bois, montage des charnières et des verres, assemblage de la face et des branches et finition. Enfin, les lunettes arrivent à Paris pour être minutieusement vérifiées et mises dans leur étuis et sont finalement envoyées chez les opticiens partenaires.

Si elle communique sur son process de fabrication, l'entreprise reste peu loquace sur ses chiffres d'affaires et nombre de lunettes vendues. Elle assure simplement connaître un taux de croissance de 20%.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle