Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

[Sortie d'usine] Le Pastis, plus qu’un apéritif, du patrimoine à boire

Nicolas Robertson , ,

Publié le , mis à jour le 28/08/2018 À 16H00

Vidéo Il se dit que toutes les cinq secondes se boit un 51 à Marseille. L’exagération phocéenne n’est sûrement pas totalement usurpée tant la boisson anisée et réputée pour sa fraîcheur fait partie du patrimoine français. En cette fin de période estivale l’Usine Nouvelle vous fait découvrir les coulisses de fabrication de la célèbre boisson alcoolisée.

[Sortie d'usine] Le Pastis, plus qu’un apéritif, du patrimoine à boire
Pastis. Un nom qui évoque le sud, les vacances et bien sur les apéros. En cette fin de période estivale l’Usine Nouvelle vous fait découvrir les coulisses de fabrication de la célèbre boisson anisée.
© Google Images

Pastis. Un nom qui évoque le sud, les vacances et bien sur les "apéros". Un nom qui résonne aux oreilles des Marseillais comme la promesse d’une fin de journée ensoleillée.

Le Pastis 51 est issu d’une histoire riche et mouvementée. Créé par la famille Pernod en 1951, il est inventé en réalité par Paul Ricard à la fin des années 20.

Initialement la famille Pernod s’est lancée dans la production de boissons anisées dès 1805. Dans la fabrication et la commercialisation d’absinthe pour être exact. Néanmoins en 1914, tous alcools de plus de 16° furent rigoureusement interdits. Il faudra attendre la fin de la guerre pour que ceux-ci soient autorisés à nouveau, hormis l’absinthe.

C’est donc en 1951 que la famille Pernod créer son propre pastis.

En 1975, Jean Hémard, président de Pernod et Paul Ricard donnent naissance à Pernod Ricard issu de la fusion de leurs deux sociétés. On parle alors de "l’Empire du Pastis".

La boisson est composée de différents éléments. Il y a évidemment de l’alcool, extrait de la distillation du blé, du concentré de réglisse tiré de bâtons de réglisses, de l’anéthol, une huile essentielle extraite de l’anis étoilé et du sucre.

Les différentes marques de Pastis qui existent aujourd’hui se différencient sur le dosage de ces ingrédients.

Chaque région a ses habitudes de consommation. A Marseille par exemple, tout bon buveur de pastis qui se respecte le déguste dans un verre momie. Un petit verre qui évite de trop diluer le pastis. Mais il y a aussi le verre tube, privilégié en soirée ou encore le verre piscine pour plus de fraîcheur et moins d’alcool.

L’Usine Nouvelle vous emmène faire un détour par l’usine de production du Pastis 51 près de Marseille.

Depuis 1975 et la fusion des deux leaders du pastis, l'entreprise Pernod Ricard est devenue un géant mondial des alcools. Elle est ainsi devenue propriétaire du producteur de whiskey irlandais, Irish Distillers en 1988, de la marque de rhum Havana Club en 1993 ou encore de la vodka Absolut. en 2008.

Preuve de son succès, Pernod Ricard a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 9 milliards d’euros sur l'exercice 2016/2017. L’entreprise française compte 18 500 salariés.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle