Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Sortie d'usine] La fabrication de l'Alpine A110 dans l'usine historique de Dieppe

Rémi Amalvy , , , ,

Publié le

Images Alpine a fait son retour fin 2017 avec l'A110. Ce nouveau modèle de série est fabriqué dans l'usine historique de Dieppe, qui a été modernisée pour l'occasion. Retour sur les détails de sa fabrication.

[Sortie d'usine] La fabrication de l'Alpine A110 dans l'usine historique de Dieppe
Retour sur la fabrication de l'Alpine A110
© Pascal Guittet

Après une retraite de plus de vingt ans, Renault Alpine a fait son retour fin 2017 avec un tout nouveau modèle de série, l'A110. Pour la fabrication, les 7,6 hectares de l’usine historique de Dieppe ont été grandement modernisés. Pas moins de 35 millions d’euros y ont été investis en l’espace de quatre ans, et 151 personnes ont été embauchées, faisant monter les effectifs à 392 salariés.

Cette forte hausse des embauches s’est expliquée en partie par la faible automatisation de la production du site, qui n’assemble qu’environ 35 véhicules par jour. Une petite quantité qui a permis à l’usine d’essayer, avec succès, de nouveau processus et outils de conception.

Dans l’atelier tôlerie spécialement créé pour l’A110, les 80 opérateurs travaillent avec de l’aluminium, sans jamais avoir recours à la soudure. Tout est fait avec du rivetage-collage, une alternative adaptée à cette matière, et qui permet à l’Alpine de peser un peu moins de 1,1 tonne.

A l’atelier peinture, les salariés travaillent avec des robots. Deux assurent le ponçage de la caisse, deux autres se chargent de l’essuyage. Sur la seule ligne de montage du site, les opérateurs peuvent à leur guise régler leur poste de travail, afin de toujours être à une hauteur optimale. Un confort qui aurait contribuer à une baisse de l’absentéisme de 30 à 40%. Tous ont également suivi une formation de 140 heures afin d’effectuer les meilleurs gestes possibles.

Photos Pascal Guittet

Des caractéristiques qui ont propulsé le site de Dieppe au rang de pilote premium au sein de l’Alliance Renault-Nissan. Des exigences "premium" pour une voiture "premium". Le tarif d’entrée de gamme de l’A110 est de 58 500 euros.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

14/04/2019 - 18h48 -

Excellente vidéo qui rend hommage a l industrie automobile et donne de la fierté aussi et surtout aux hommes et aux femmes qui donnent le meilleur d eux même a cet objet d exception. Puisse ce document nourrir de futures vocations
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle