[Sortie d’usine] La fabrication d’une (fausse) Coupe du Monde

Sylvain Arnulf ,

Publié le

Vidéo Si le trophée soulevé par les vainqueurs de la Coupe du Monde de Football est unique (ou presque), la Fifa en commercialise des millions de répliques dans le monde. Zoom sur l’original et ses copies.

[Sortie d’usine] La fabrication d’une (fausse) Coupe du Monde
Avant la Coupe du monde, des milliers de répliques du Trophée ont été fabriquées en Asie.
© South China Moring Post / Reuters - capture YouTube

Si l’Allemagne ne se succède pas à elle-même comme gagnante de la Coupe du Monde le 15 juillet prochain, elle ne devra pas pour autant rendre le trophée gagné en 2014. Car le vainqueur n’emporte pas le vrai trophée avec lui pendant quatre ans mais une copie, pour préserver la sculpture originale, imaginée par l’artiste italien Silvio Gazzaniga pour la Coupe du Monde 1974.

Ce n’est pas la seule copie de la Coupe en circulation. La Fifa fait commerce de répliques officielles depuis plusieurs années. Elle choisit scrupuleusement les sous-traitants autorisés à reproduire le trophée, selon un cahier des charges très strict. Pas question par exemple de commercialiser des sculptures d’une taille équivalente au trophée original (36 centimètres).

Les copies ne doivent pas mesurer plus de 15 centimètres de haut, explique le vice-président de l’entreprise taïwanaise Wagon international, qui fabrique des répliques dans le sud-est de la Chine. Sur ces images filmées par Reuters pour le South China Morning Post, on peut voir quelques étapes du procédé de fabrication (sur trois jours), très artisanal : gravure, polissage, finition, souvent à la main.

Des matériaux plus ou moins précieux

Les trophées visibles sur cette vidéo sont faits de zinc, auquel on donne un rendu "or" ; le trophée original est lui composé d’or pur à 75%, posé sur une base contenant deux morceaux de malachite semi-précieuse, un minerai de couleur verte. Le nom des anciens vainqueurs est gravé sur la base. S’offrir une fausse coupe du monde n’est pas donné : certaines répliques peuvent dépasser les 100 euros ! Mais ce n'est pas une raison pour s'offrir une copie contrefaite : les douanes sont particulièrement vigilantes avant et pendant la compétition. 

 


 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte