Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Sortie d'usine] Il y a 50 ans, le premier vol d'essai du Concorde (2/2)

Sybille Aoudjhane , , ,

Publié le

Il y a tout juste 50 ans, le Concorde traçait ses premières marques dans le ciel. Après une dizaine d'années de travail, le pilote André Turcat prenait les commandes de l'appareil pour un vol d'essai le 2 mars 1969. 

[Sortie d'usine] Il y a 50 ans, le premier vol d'essai du Concorde (2/2)
A 15h38, le 2 mars 1969, le pilote André Turcat fait décoller l’appareil immatriculé F-WTSS depuis le tarmac de Toulouse-Blagnac.
© André Cros

"Il a fallu quand même un certain culot pour les gens qui dans les années 1957/1958 ont commencé à dessiner ce qui serait plus tard Concorde", souligne André Turcat, pilote d’essai du modèle, en racontant son premier vol

André Turcat à bord du Concorde lors du vol d'essai - photo AFP

Après avoir reporté deux fois de suite le vol d'essai à cause du brouillard, le pilote Andre Turcat actionne l’appareil immatriculé F-WTSS sur la piste 32 de l'aéroport Toulouse-Blagnac, le 2 mars 1969 à 15h38. "On met les manette plein gaz", explique André Turcat dans une interview publiée par le Musée de l’air et de l’espace. "Le décollage survient au bout de 30 ou 35 secondes en ayant parcouru 2000 mètres", ajoute-il.

© Sud-Aviation / Coll. musée de l'Air et de l'Espace - Le Bourget 

Juste avant le départ, une panne de moteur doit être réparée, précise le pilote. L'avion part aussi avec une des machines responsable du conditionnement hors-service. Ces systèmes sont responsables de l'aération de la cabine et des instruments. Mais, comme le précise le pilote, deux autres appareils pour le conditionnement sont disponibles en cas de secours et feront l'affaire. 

30 minutes de vol 

Ce Concorde 001 s'envole sans problème et atterrit 30 minutes plus tard au même endroit. Le pilote André Turcat est assisté par trois autres membres d'équipage : Jacques Guignard, Henri Perrier et Jacques Rétif. Plus de 1000 gendarmes et journalistes sont présents à l'aéroport. 

Le prototype est conçu par l'alliance British aircraft corporation (BAC) et Sud-Aviation pour transporter 100 passagers. Il est muni de quatre turboréacteurs Bristol Siddeley/Snecma Olympus 593 et peut atteindre Mach 2.2. Cependant il n'a pas atteint une vitesse supersonique ce jour de test. Il atteint le Mach 1 le 1er octobre 1969 et le Mach 2 le 4 novembre 1970. 

 

 

Selon le Musée de l'Air et de l'Espace (Seine-Saint-Denis), la certification de l'avion a été actée le 9 octobre 1975 après plus de 5 500 heures de vol et 2000 heures en supersonique. La mise en service a été validée le 21 janvier 1976. Le premier vol commercial supersonique a eu lieu seulement une année après en 1977, sur la fameuse ligne transatlantique. 

Pour célébrer ce jour de premier vol, le musée de l'Air et de l'Espace, organise plusieurs activités ces 2 et 3 mars. Deux modèles seront présentés : le Concorde 001 qui a réalisé le premier vol et le Concorde Sierra Delta, avion de ligne exploité par Air France. 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle