[Un Noël Made in France] Comment Withings assemble sa montre connectée Move

Depuis 2008, Withings développe des objets connectés dont différents types de montres. Achetée en 2016 par Nokia, puis rachetée par l'un de ses fondateurs en 2018, la société commercialise depuis début avril la Move, un modèle estampillé "Made in France". Retour sur sa fabrication.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Un Noël Made in France] Comment Withings assemble sa montre connectée Move
Withings produit des montres hautement personnalisables

Fondée par trois ingénieurs en 2008, Withings est une société française spécialisée dans la conception d’objets connectés, comme des balances, des tensiomètres et des montres. Forte d’un certain succès, elle réussit à lever 3 millions d’euros en 2010, et 23,5 millions d'euros en 2013. En 2015, une polémique a lieu autour des montres "Activité Pop" à propos d’un problème de conception.

En avril 2016, le finlandais Nokia rachète l’entreprise pour 170 millions d’euros. Un peu plus d’un an plus tard, son nom change pour Nokia Health. En 2018, Éric Carreel, l’un des fondateurs d’origine, la rachète après négociation pour environ 30 millions d’euros. Plein d’enthousiasme, il souhaite lancer de nombreux projets, et redonne à la compagnie son nom d’origine.

Depuis début avril, Withings commercialise un tout nouveau modèle de montre, la Move. Commercialisée à environ 80 euros, le modèle est estampillé "Made in France", une première pour des montres connectées. Cela ne veut cependant pas dire qu’elle provient entièrement de France, simplement que "la dernière transformation ou ouvraison substantielle (ayant abouti à la création d'un produit nouveau) a été réalisée en France", selon les critères gouvernementaux. La majorité des composants proviennent d’Asie.

Dans son siège d’Issy-les-Moulineaux, Withings a ouvert une ligne d’assemblage entièrement dédiée à la Move. On y trouve une imprimante à encre UV capable de sortir environ 70 cadrans en moins de 10 minutes. Elle permet également de produire rapidement des modèles personnalisés selon les tendances et les demandes des clients.

De la préparation de la commande à l’assemblage, en passant par les différents essais d’étanchéité et de fonctionnement des capteurs, la montre va faire le tour de la manufacture. Cela ne sera pas difficile, celle-ci ne comportant qu’une petite salle de 25 m² où travaillent trois personnes. Chacune réalise à la main toutes les opérations de conception.

En plus d’être un argument commercial, le "Made in France" permet de ne pas attendre longtemps avant de porter sa montre. Withings s’assure que les clients reçoivent leur exemplaire en moins de 48h après leur commande. La société promet également une personnalisation maximale, grâce à 5 850 combinaisons possibles de cadrans, d’aiguilles et de bracelets.

Reportage photos : Pascal Guittet

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS