L'Usine Auto

[Sortie d'usine] Découvrez en vidéo la profession explosive de testeur balistique pour BMW

Hubert Mary , , ,

Publié le

Vidéo Au centre d’essais de tir de Munich (Allemagne), un ingénieur d’un genre un peu particulier teste la résistance des voitures BMW blindées. Tirs de tous calibres, explosion de grenades… découvrez cette profession explosive.    

Découvrez en vidéo la profession explosive de testeur balistique pour BMW
306 impacts de balles tirées à dessein dans les parties blindées les plus sensibles de cette BMW X5 protection VR6
© BMW

Il pourrait faire penser à "Q", l'agent qui s'occupe de mettre au point et de tester les gadgets de la voiture de James Bond, avant que ce dernier ne parte en 4ème vitesse avec son bolide pour sauver le monde. Entre les mains de Daniel Huber, la durée de vie des voitures BMW est quelque peu écourtée... Dans une vidéo hyper scénarisée, le constructeur allemand met en scène cet ingénieur de 35 ans au centre de tir balistique de Munich (Allemagne), où il s’occupe de vérifier la résistance des véhicules blindés de la marque.

Et pour obtenir cette certification, rien ne leur est épargné. Tirs à balles réelles, explosion de grenades,… Les exercices s’approchent au maximum de la réalité. "Outre les dangers normaux de la circulation routière, les clients qui achètent un véhicule blindé sont exposés à des menaces particulières, telles que les attaques à l'arme à feu et aux explosifs. Protéger nos clients de ces dangers est le défi de mon travail ", explique calmement Daniel Huber en retirant son casque anti-bruit. A chaque impact, l’ingénieur appose des autocollants verts, signe que la voiture a réussi le test. Il entre ensuite les données récoltées sur un logiciel de modélisation 3D et commence à analyser le véhicules sous tous les angles.

(A 35 ans, l'ingénieur Daniel Huber teste la résistance des modèles blindés de BMW) 

La réduction du poids des véhicules, un défi pour les voitures blindées

Daniel Hubert se tient informé des nouveautés et des innovations matérielles. " Lorsqu'un nouvel alliage d'acier plus mince d'un millimètre et offrant la même protection est créé, cela se traduit par 18 livres de poids (6 kilogrammes) en moins par mètre carré" explique Daniel Huber. "Les véhicules pare-balles doivent être aussi légers que possible, notamment pour leur permettre de sortir rapidement de situations dangereuses", poursuit-il.

Les tirs se concentrent surtout sur les parties faibles du véhicule (les "coutures" entre les différents éléments blindés) comme le cadre des portes et les joints de fenêtre. Dans la vidéo, une BMW X5 protection VR6 subit 306 impacts de balles de tous calibres. On peut également assister à l’explosion de grenades dans l’habitacle et sous la voiture. Une plateforme sur laquelle repose le véhicule peut  modifier l’inclinaison de ce dernier pour tester toutes les parties.

Verre de sécurité jusqu'à 30 millimètres d'épaisseur

La vidéo met en scène une BMW X5 protection VR6. Le véhicule est livré avec un verre de sécurité jusqu'à 30 millimètres d'épaisseur et un acier blindé de plus de 4 millimètres d'épaisseur sur tous les côtés de la cabine passager. En cas d'attaque, le véhicule peut verrouiller les portes et les fenêtres. Un système d'interphone permet aux passagers de rester en contact avec l’extérieur. Des pneus spécialement conçus pour les situations d'urgence permettent de continuer à rouler à une vitesse allant jusqu'à 80 km/h même après une perte de pression.

 

 

 

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte