Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Sortie d'usine] Dans l'usine qui fabrique la féérie de Noël depuis des décennies

Christophe Bys

Publié le , mis à jour le

A quelques jours de Noël, L'Usine Nouvelle a eu le privilège de visiter une des usines les plus secrètes de la Terre. Alors que le pic d'activité approche, elle continue d'oeuvrer dans la bonne humeur pour que Noël soit une réussite complète. 

[Sortie d'usine] Dans l'usine qui fabrique la féérie de Noël depuis des décennies
Derrière le succès d'un homme aussi généreux soit-il, il y a toujours le travail d'une équipe.
© D.R.

Impossible de révéler le lieu de cet endroit - tout envoyé spécial qui s'y rend signe un engagement de confidentialité ultra strict - qui semble ne pas exister dans la France à peine sortie du conflit des gilets jaunes. Il existe pourtant un pays où les relations sociales sont apaisées et où tout le monde travaille dans la concorde et la bonne humeur.

Un pays où, dans la seule usine (un atelier, préfère-t-on dire ici) existante, on pratique depuis des années et 365 jours par an la bienveillance et la bonne humeur. RPS et TMS sont des mots que personne n'a jamais entendus. Bienvenue au pays du Père Noël, qui, à quelques jours du grand rush, nous a ouvert ses portes. 

Comme en Californie mais avec de la neige 

Pas de 6 sigma ni de lean management, le travail des lutins et des fées est réalisé dans des ateliers et avec des outils qui ont été conçus pour leur morphologie. S'il n'est pas vraiment leur employeur au sens du droit du Travail (il n'y a pas de code de Travail non plus), le père Noël veille au confort de ses équipiers, car il sait que pour avoir des produits de qualité il faut que le travail se fasse dans la joie et la bonne humeur. Murs aux couleurs pastels, pauses à volonté, siestes autorisées et boissons pas trop sucrées font partie du pacte social qui règne ici. Pour un peu, on se croirait dans une start-up de la Sillicon Valley, mais le faible nombre de personnes chaussés de Stan Smith le confirme autant que le temps enneigé : les rives de San Francisco sont éloignées. Si chez le Père Noël chacun est libre d'aller et de venir, ce n'est pas pour imposer en contrepartie des horaires de travail extensibles. De toute façon, il n'y a pas de pointeuse, et personne n'est payé pour ces journées de travail. 

Le secret de cette réussite malgré tout ? Le plaisir d'oeuvrer à une mission merveilleuse : assurer année après année la joie du plus grand nombre d'enfants, leur offrir un jour par an  la croyance qu'ils vivent dans un monde où leurs rêves sont des réalités et les aider à oublier le futur que les adultes leur prépare. 

Comme vous pouvez vous en douter, les images de cette usine pas comme les autres sont interdites. Aussi, nous vous proposons de regarder cette vidéo des éditions Milan, qui représentent très fidèlement en dessin ce que nous avons eu la chance de voir. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle