[Sortie d'usine] Boeing démarre sa production de T-7A, les avions d'entrainement destinés à l'US Air Force

L'usine de Saint Louis de Boeing dans le Minesota carbure pour produire les avions d'entrainement T-7A Red Hawk, destinés à l'US Air Force. Le suédois Saab participe également à la production.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Sortie d'usine] Boeing démarre sa production de T-7A, les avions d'entrainement destinés à l'US Air Force
La production de Boeing de T-7A va s'étaler sur deux décennies.

Boeing a démarré la production de son nouvel avion d’entrainement, le T-7A Red Hawk. Cette production est réalisée en partenariat avec le constructeur Saab et a lieu à l’usine de Boeing de Saint-Louis dans le Missouri. Le T-7A sera utilisé par l’US Air Force (USAF).

Les avions d’entrainement ne sont pas destinés au combat. Ils permettent de mettre les pilotes en condition avec des appareils qui peuvent générer autant de stress qu’un avion de chasse, mais avec des équipements d’électronique et d’armement plus légers. L’intérêt de l’avion d’entrainement réside dans ses coûts de maintenance, bien moindres qu' un avion de combat.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Contrat de 9,2 milliards de dollars

Les avions devraient sortir des usines à la fin de 2021 ou au début de 2022 a informé Chuck Dabundo, le vice-président des programmes T-7 de Boeing. Il a également informé que le premier avion serait livré à la base aérienne de Randolph en 2023. Saab sera en charge de la fabrication du fuselage arrière. Celui-ci est en cours de construction en Suède et devrait arriver à Saint-Louis au cours du mois de mars.

Il est prévu que les T-7A soient produits au cours des deux prochaines décennies. Le contrat passé entre Boeing et l’USAF se monte à 9,2 milliards de dollars. Boeing prévoit que la production de T-7A durera au cours des deux prochaines décennies prévoyant la construction de 351 appareils et de 46 simulateurs d'entraînement au sol.

« Nous commencerons lentement à un rythme d'environ un avion par mois, pour finir par augmenter jusqu'à environ quatre ou cinq par mois, au cours des trois ou quatre premières années de production, a déclaré Dabundo. L'usine est dimensionnée pour plus que cela, nous pouvons donc gérer une capacité supplémentaire pour les variantes pour les clients internationaux. »

D’autres opportunités de marchés

Boeing estime que le marché mondial pour les T-7 à environ 2600 appareils sans révéler les clients.

Le constructeur a également révélé être en négociation avec l'US Navy (USN) mais concernant l’avion d’entrainement T-45. L’US Navy souhaite un avion prêt à être mis en service d'ici 2028. Pour l’instant, l'USN n'a pas encore émis officiellement de demande de propositions ou lancé un programme.

Roman Epitropakis

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS