Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Sortie d'usine] Bic Cristal, petit stylo mais énorme succès

Rémi Amalvy

Publié le

Vidéo Présent dans les écoles comme dans les bureaux, le Bic Cristal se trouve partout. Depuis son lancement en 1950, il s'en est vendu plus de 140 milliards. À l'occasion de la rentrée, L'Usine Nouvelle revient sur son histoire et ses procédés de fabrication.

[Sortie d'usine] Bic Cristal, petit stylo mais énorme succès
Le Bic Cristal, stylo iconique.
© Trounce / CC BY 3.0

Succès planétaire et produit indémodable, le stylo Bic Cristal nous accompagne partout. En 1986, Umberto Eco écrivait d’ailleurs à son sujet : "[il est ] l’unique exemple du socialisme réalisé. Il annule tout droit à la propriété et toute distinction sociale." Il est notamment exposé de manière permanente dans les collections du Museum of Modern Art de New York et celles du Musée national d'art moderne à Paris.

Le Bic Cristal a été inventé par Marcel Bich. En 1945, il s’associe avec Édouard Buffard dans une entreprise qui fabrique, à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), des pièces détachées d’articles d’écriture. Il rachète ensuite le brevet du stylo bille mis au point par le hongrois Laszlo Biro et commence le développement de son propre modèle. En décembre 1950, le produit est prêt à sortir de l’usine de Clichy. Il ne coûte au départ que 0,50 franc et est rechargeable.

Le Bic Cristal rencontre un grand succès dès le départ : 10 000 unités sont vendues par jour la première année, plusieurs millions aujourd’hui. Marcel Bich se lance aussi très rapidement dans l’exportation. En 1951, le stylo fait son entrée en Belgique, en 1954 en Italie, en 1956 au Brésil, en 1957 au Royaume-Uni, en Afrique du Sud et en Océanie ; en 1958 il part à la conquête du vaste marché nord-américain.

Le fabriquant possède désormais plusieurs usines dans le monde : en Amérique Centrale et du Sud, en Europe, au Maghreb, en Afrique du Sud et en Chine. Partout, les procédés de fabrications et de contrôles sont similaires.

Une fabrication très contrôlée

Les moules sont développés en interne. L’encre est faite maison et les matières premières rigoureusement sélectionnées. 100% des billes sont contrôlées. En 1961, l'acier inox est remplacé par du carbure de tungstène pour éviter les crachotements... Une innovation qui sera promue via la création d'un petit écolier à tête de bille, devenu aujourd'hui l'emblème de la marque.

Ce processus permet la fabrication du produit avec les caractéristiques suivantes : une bille en carbure de tungstène de 1 mm de diamètre, une pointe en laiton, un corps hexagonal de 8,3 mm de diamètre et 14,7 cm de longueur, un trou dans le corps qui pousse l’encre vers la pointe et évite les fuites, un capuchon à la couleur de l’encre percé, une cartouche en polypropylène avec 0,4 gr d’encre résistante à l’eau et un corps transparent. Le BIC Cristal pèse 5,8 grammes et permet d’écrire pendant 2 kilomètres.

Depuis son lancement, il s'est vendu plus de 140 milliards de Bic Cristal. En France, près de 100 millions d'exemplaires sont vendus par année, soit à titre indicatif, plus de trois à la seconde.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle