Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Sortie d’usine] Au cœur du plus grand musée d'Europe consacré à l'imprimerie

Olivier James , ,

Publié le

Vidéo Le groupe Maury a ouvert en octobre dernier un atelier-musée de l'imprimerie à Malesherbes (Loiret), à côté de son siège. 4 000 m2 dédiés à l’exposition permanente, 150 machines présentées sur le millier de pièces de sa collection, et 1 000 m2 pour l’exposition temporaire. De quoi revendiquer le titre de plus grand musée d'Europe dédié à l'imprimerie... que L'Usine Nouvelle vous fait découvrir en vidéo.

[Sortie d’usine] Au cœur du plus grand musée d'Europe consacré à l'imprimerie
Presse allemande à arrêt de cylindre MaschinenFabrik datant de 1890
© Pascal Guittet

 

 

 

Rien de mieux que la pratique pour découvrir : c’est le parti pris de l’atelier-musée de l’imprimerie que le groupe Maury a ouvert fin octobre, à Malesherbes (Loiret). Ce musée vivant, implanté dans le fief du groupe, revendique le titre de plus grand musée d’Europe dédié à l’imprimerie. 4 000 m2 dédiés à l’exposition permanente, 150 machines présentées sur le millier de pièces de sa collection, sans oublier 1 000 m2 pour l’exposition temporaire. L' équipe espère accueillir 30 000 visiteurs par an, puis 50 000 à terme.

Au cœur du musée : l’armada de presses à imprimer. Cette collection donne à voir l’évolution industrielle du secteur, de la machine en bois de Gutenberg à l’héliogravure d’aujourd’hui, en passant par les presses Stanhope, la lithographie et les premières rotatives.

Le musée diffuse 60 films et supports multimédias

Pour les encadrer, l’aventure de l’édition et celle de la presse défilent sur 70 mètres de longueur. Avec le système d’audioguide, chacun peut déclencher telle image d’archive, telle explication technique. Le musée diffuse 60 films et supports multimédias. De petits "théâtres" mettent en scène l’éditeur Balzac, l’imprimeur résistant Henri Chapnik et même Isaac Newton, initiateur de la spectrographie. La visite s’achève avec l’impression numérique, ouvrant la voie à l’impression à la demande.

C’est l’aboutissement du travail réalisé par l’équipe de treize personnes que Jean-Marc Providence, le directeur de l'atelier-musée, a constitué : un scénographe, un muséographe, des iconographes, un réalisateur audiovisuel, un concepteur multimédia et des cherchistes qui dénichent des objets en tous genres. "Ce genre d’initiative est probablement réplicable dans d’autres secteurs industriels, encore faut-il un scénario et une collection qui aide à fonder le projet." La preuve que l’usine est aussi une machine à rêver.

150 millions d’euros de chiffre d’affaires

Maury, c'est 150 millions d’euros de chiffre d’affaires, 1 100 salariés, 6 usines de fabrication de magazines, de livres et d’imprimés publicitaires, et 250 000 tonnes de papier imprimées par an. Jean-Paul Maury, le PDG du groupe, aura bataillé ferme pour que ce projet de musée né dans les années 1990 voie le jour.

En 2014, celui qui imprime les plus grands titres de presse français – dont "L’Usine Nouvelle" – prend le taureau par les cornes. Pour tirer les dépenses vers le bas, Jean-Paul Maury décide de valoriser un bâtiment existant mais en piteux état, à deux pas de l’une des usines du groupe. Il avait fait l’acquisition de ce site dédié à la production de papier carbone – appartenant alors à Vincent Bolloré – au début des années 2000.

1,15 millions d'euros d'aides

Plutôt que de laisser la main à des passionnés d’imprimerie, il se tourne vers une personnalité extérieure pour se donner toutes les chances d’attirer un maximum de visiteurs. À savoir, Jean-Marc Providence, muséologue, ancien chef du département des expositions à la Cité des sciences et de l’industrie et plusieurs fois en charge du Pavillon Français des expositions universelles et internationales.

L’expert a commencé la mise en place du musée avant de demander des aides, plutôt que de présenter un projet sur une feuille de papier. Bingo. Sur les 4 millions d’euros d’investissement nécessaires, le groupe a reçu 1,15 million d’euros d’aides tous azimuts (état, région, département, commune…).

(Video : Pascal Guittet pour L’Usine Nouvelle)

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle