L'Usine Energie

[Sortie d'usine] A bord des H135, découvrez l’incroyable (et dangereux) métier d’opérateur de maintenance d’éoliennes en haute-mer

Hubert Mary , , , ,

Publié le

Vidéo Hélitreuillés sur des plateformes culminant à 100 mètres de hauteur, des techniciens s'occupent de l'entretien du parc éolien offshore européen en mer du Nord. A bord d'hélicoptères H145 fournis par Airbus, matériel et hommes sont acheminés en Mer du Nord par les pilotes de Wiking, spécialisé dans les vols hauturiers.  

[Sortie d'usine] A bord des H135, l’incroyable (et dangereux) métier d’opérateur de maintenance d’éoliennes en haute-mer
Un hélicoptère H135 piloté par un employé de Wiking en mer du Nord.
© Airbus

Au large de l’Allemagne, en plein cœur de la mer du Nord, de vastes étendues d’éoliennes fournissent 11 pays européens en électricité. Chaque année, 18,8 mégawatts d’électricité sont produits par l’activité de turbines placées dans une des mers les plus venteuses du monde. Les gigantesques pales des éoliennes sont en mouvement quasi-permanent. 

Pour entretenir ces constructions hors-normes plantées à 130 kilomètres des côtes allemandes et culminant à 100 mètres de haut, plusieurs équipes de maintenance se relaient en permanence. En plus de l’envoi de techniciens, il est souvent nécessaire de transporter du matériel et des pièces de rechange. Les techniciens vérifient l’état des systèmes et réparent les installations en cas de besoin.

L’hélicoptère H135 d’Airbus conçu pour ce genre de missions

Les H135 d’Airbus Helicopters, engins spécialement conçus pour les missions délicates (sauvetage en mer ou en montagne), utilisent le système Helionix d’Airbus et sont privilégiés pour ce genre de sorties. Le pilote automatique à quatre axes permet de maintenir l’appareil en vol stationnaire durant l’hélitreuillage, qui dure quelques minutes. Equipés d’un canot de sauvetage, d’une radiobalise de repérage d’urgence et d’un système de flottaison, les H135 sont capables de voler malgré les conditions difficiles de la mer du Nord.

L'appareil permet de suppléer le travail des bateaux lorsque ceux-ci ne peuvent naviguer en raison de la force des vents. "Ces hélicoptères peuvent sortir par des vents de force 5 ou 6, avec des vagues de 4 à 6 mètres. Si c'est un temps parfait pour les éoliennes, les bateaux ne peuvent pas sortir", explique Dennis Roggeveen, pilote Helicopter Travel Munich (HTM).

Wiking Helicopter Services, dont les équipes sont spécialement formées pour les vols en haute-mer, vient de commander un appareil supplémentaire à Airbus, portant sa flotte de H135 à quatre. Pour leurs missions, ils décollent depuis la base aérienne de Wilhelmshaven, au nord de l'Allemagne. 

La vidéo ci-dessous relate plusieurs interventions en mer du Nord à bord de H135, avec les explications (en anglais) de pilotes et de techniciens intervenant sur les éoliennes offshores.

Réagir à cet article

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte