L'Usine Santé

Sorin-Cyberonics "vise à devenir un acteur de premier plan dans les technologies médicales", selon son futur patron

Gaëlle Fleitour , , ,

Publié le

Fusion historique dans les dispositifs médicaux : l’entreprise de taille intermédiaire franco-italienne Sorin, connue pour ses pacemakers, va se marier avec l'américain Cyberonics et ses technologies de stimulation électrique des nerfs. André-Michel Ballester, actuel patron de Sorin, prendra la tête du nouvel ensemble, NewCo, qui pèsera 1,3 milliard de dollars de chiffre d'affaires. Interview. 

Sorin-Cyberonics vise à devenir un acteur de premier plan dans les technologies médicales, selon son futur patron © D.R.

L'Usine Nouvelle - Quel est le but de votre mariage avec Cyberonics ?

André-Michel Ballester - Nous voulons devenir un acteur de premier plan dans les technologies médicales. NewCo comptera parmi les acteurs majeurs de marchés hautement compétitifs tels que la chirurgie cardiaque, la neuro-modulation et le traitement des troubles du rythme cardiaque.

Pourquoi avoir choisi ce partenaire et pas un européen ?

Nous avions déjà une collaboration technologique dans le traitement de l'insuffisance cardiaque chronique. Nous avons poursuivi avec Cyberonics en raison de nos complémentarités géographiques et de nos convergences technologiques. Cyberonics possède un grand savoir-faire dans la neurostimulation. Sorin apporte son expertise dans les technologies électroniques implantables.

Comment allez-vous vous organiser ? 

Nos activités resteront distinctes mais bénéficieront de ressources communes, de la connaissance de nos marchés respectifs et du changement d'échelle apporté par notre rapprochement. En fusionnant, nous allons renforcer nos capacités technologiques et notre expérience des marchés de l'insuffisance cardiaque, de l'apnée du sommeil et des valves mitrales percutanées. Nous aurons trois divisions : Neuromodulation (Houston, USA), Chirurgie cardiaque (Mirandola, Italie) et CRM (Paris-Clamart, France). Elles seront chacune dirigées par leur leader actuel.

Quels sont vos projets ?

La nouvelle entité disposera d'un ensemble de technologies prometteuses à un stage de développement avancé s'adressant à des marchés de plusieurs milliards de dollars, avec notamment des programmes pour le traitement de l'insuffisance cardiaque et un lancement commercial prévu en 2015 en Europe. Mais aussi d'une position financière saine et d'une forte capacité à générer du "cash flow" permettant de financer l'acquisition de nouvelles technologies.

Quel sera l’impact de la fusion sur votre implantation en France ?

Nous continuerons à avoir une forte présence en France et, notamment à Clamart dans notre centre d'excellence pour le traitement des troubles du rythme cardiaque. Nous y avons investi 250 millions d’euros ces dix dernières années. Les effectifs totaux de Sorin sont de 3900 salariés, dont plus de 500 en France.

Propos recueillis par Gaëlle Fleitour

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte