Soprema va moderniser son site strasbourgeois

Ayant résolu son problème d'approvisionnement en bitume, le spécialiste alsacien des produits d'étanchéité et d'isolation Soprema a décidé d'investir pour réorganiser la production de ses ateliers.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Soprema va moderniser son site strasbourgeois

Le montant n'est pas encore clairement défini, mais le spécialiste des produits d'étanchéité et d'isolation Soprema s'apprête à investir "plusieurs millions d'euros au cours des trois à cinq prochaines années" pour moderniser les installations industrielles de son site de Strasbourg (Bas-Rhin), où se trouvent également le siège du groupe, un centre de recherche et développement et une agence de travaux.

Sur le site de Strasbourg, l'usine emploie environ 120 salariés sur un effectif total de 380 personnes. Elle affiche une production annuelle de 12 millions de mètres carrés de revêtements d'étanchéité bitumineux et de 20 000 tonnes de résines d'étanchéité liquides. "Jusqu'à maintenant, on avait très peu investi dans les bâtiments parce qu'on ne savait pas si on allait y rester d'un point de vue industriel", explique Olivier Weymann, directeur de l'usine. "Ce site historique a été fait de bric et de broc, on a ajouté des bâtiments au fur et à mesure sans avoir la perspective de devenir aussi gros", complète Hervé Fellmann, directeur général de Soprema.

Pour Soprema, ce site de 7 hectares a un défaut : l'entreprise familiale n'est pas propriétaire du terrain, qui lui est loué pour une longue durée par le Port autonome de Strasbourg. Une autre difficulté, conjoncturelle cette fois, a été que la fourniture en bitume depuis la raffinerie Petroplus de Reichstett (Bas-Rhin) a cessé en raison de la faillite du groupe de raffinage. Elle a été surmontée par l'aménagement d'un poste de dépotage, inauguré en juin 2013, qui permet à l'usine d'être approvisionnée par la voie fluviale depuis une raffinerie de Cologne (Allemagne).

Ce premier investissement va donc en entraîner d'autres et pérenniser l'implantation industrielle de groupe. "On va essayer de relooker le site. Les capacités ne devraient pas bouger, mais on va essayer d'ajouter des activités", confie Hervé Fellmann. "Nous allons revoir l'enveloppe du bâtiment et réorganiser les flux dans un objectif de densification industrielle", précise Olivier Weymann. Il s'agira notamment de rapprocher les espaces de stockage des ateliers de production, dont ils sont aujourd'hui éloignés.

Soprema compte 4 600 salariés dans le monde. Présidé par Pierre-Etienne Bindschedler, le groupe dispose de 34 sites de production, dont 17 usines d'étanchéité. S'y ajoutent, entre autres, six usines d'isolation thermique, un segment sur lequel l'entreprise prévoit des opérations de croissance externe. Le chiffre d'affaires du groupe a atteint 1,8 milliard d'euros en 2013 et le cap des 2 milliards devrait être franchi en 2014.

Thomas Calinon

Thomas Calinon (Alsace)

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS