Quotidien des Usines

Sony France envisage la cession de Ribeauvillé

, , , ,

Publié le

Sony France envisage la cession de Ribeauvillé © REUTERS

 Sony France étudie une possible vente de son site de Ribeauvillé (Haut-Rhin), qui emploie près de 600 personnes, indique une source syndicale : « Le site alsacien n'est pas suffisamment chargé en termes de volumes et Sony évalue une nouvelle piste, c'est-à-dire la recherche d'un repreneur ». L'information a été communiquée aux représentants du personnel mercredi lors d'un comité central d'entreprise à Paris, puis jeudi sur le site de Ribeauvillé.

D'autres hypothèses restent envisagées, consistant à développer l'activité du site. « Mais cela fait plusieurs années que l'on parle de cela et l'on ne voit rien venir, déplore un syndicaliste : Sony France a mandaté le cabinet Ernst & Young pour chercher un repreneur et ils travaillent dessus depuis janvier. Ils sentent que ça pourrait se concrétiser, c'est pour ça qu'ils nous le disent maintenant ».

Aucune information n'a été donnée sur l'échéance pour une possible vente et sur le profil des potentiels repreneurs. Le prochain CCE de Sony France est programmé le 16 juin.

Les salariés du site de Ribeauvillé effectuent des réparations sur des consoles de jeux, des ordinateurs portables, des appareils photo numériques et des caméscopes. Ils fabriquent également des cartes électroniques en sous-traitance et assurent une petite production d'autoradios. L'usine compte également des activités d'ingénierie, qui participent au développement de nouveaux composants et à des tests d'interopérabilité entre les produits de la marque japonaise.

En 2008, Sony France avait supprimé 180 postes à Ribeauvillé , qui est son dernier site industriel en France depuis la fermeture, en 2009, de l'usine de Pontonx-sur l'Adour (Landes). L'usine alsacienne, inaugurée en 1986, a compté jusqu'à 1.600 salariés.

« Il y a une forte inquiétude, dit un syndicaliste du site alsacien : faire cette annonce alors que nous sommes en phase d'approche de nouveaux clients pour augmenter les volumes tant en réparation qu'en production, cela risque de les effrayer ».

 

De notre correspondant en Alsace, Thomas Calinon


Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte