Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Sondage : les dirigeants aiment leur industrie, mais peinent à la rendre attractive

Gaëlle Fleitour , , ,

Publié le

Selon un sondage mené par l’Ifop pour  l’Institut Lilly, dévoilé en avant-première par L’Usine Nouvelle, les dirigeants de l’industrie ne regrettent pas leur vocation. Mais peinent à la rendre attirante aux yeux des jeunes.

Les dirigeants aiment leur industrie, mais peinent à transmettre cette passion aux nouvelles générations… C’est la principale conclusion du sondage mené par l’Ifop pour l’Institut Lilly (l’association du laboratoire pharmaceutique éponyme, dédiée à favoriser l’orientation professionnelle des jeunes vers les métiers de l’industrie) sur "Le regard des dirigeants d’entreprises industrielles sur l’industrie et son attractivité".

Ce sondage, dévoilé en exclusivité par L’Usine Nouvelle, a été réalisé en juillet 2015 par téléphone auprès de 402 dirigeants de différents secteurs de l’industrie. L’industrie, 31% s’y sont lancés pour profiter d’une opportunité de carrière intéressante, 20% n’ont jamais vraiment fait le choix de s’y consacrer, tandis que 17% disposaient d’une formation les poussant naturellement vers elle. Sans regret : pour 91% des sondés, l’expérience s’est révélée satisfaisante.

Innovation, fierté... mais déclin

Parmi les 9% de déçus par l’industrie, on retrouve les dirigeants les plus jeunes (12% des moins de 40 ans) et dans le secteur de l’alimentation (19%). Les raisons portent à 32% sur les facteurs conjoncturels, 30% sur les conditions de travail et de rémunération, 23% sur des facteurs structurels, et 15% à cause de la mauvaise situation actuelle de leur entreprise.

En se projetant, 87% des sondés se dirigeraient à nouveau vers l’industrie s’ils étaient au début de leur carrière professionnelle. 78% la conseilleraient à leurs enfants, une proportion plus faible chez les plus jeunes.

Car si une grande majorité de ces dirigeants associent l’industrie aux mots « innovation », « qualification » et « fierté », la moitié d’entre eux la perçoivent aussi en « déclin », avec du « travail à la chaine » et de la « pénibilité ». Un constat négatif partagé par une majorité de jeunes et d’enseignants, sur lesquels avaient porté les sondages respectivement en 2013 et 2014.

En 2012, un sondage réalisé par l'Ifop pour L'Usine Nouvelle auprès d’habitants français et allemands soulignait ainsi que seuls 52% de Français conseilleraient à l'un de leurs enfants ou à un proche de travailler dans l'industrie, contre 70 % Outre-Rhin.

Tirer parti des révolutions technologiques pour attirer

"On doit absolument travailler pour rendre cette industrie attractive et que les jeunes aient envie de la découvrir au-delà de ces idées reçues", confie Marcel Lechanteur, président de l’Institut Lilly et dirigeant du groupe Lilly en France."Pour la plupart de jeunes qui ne sont pas dans des parcours professionnels particuliers, les métiers du service sont plus appréhendables, ils font partie de la vie quotidienne". 

Ce décalage s’est aussi creusé, à ses yeux, avec l’éloignement de beaucoup de sites industriels hors des villes pour des questions de coût.

Pourtant, "nous avons une énorme opportunité, estime-t-il, car nous sommes tous dans des domaines à la veille de révolutions technologiques", susceptibles d’attirer cette "génération beaucoup plus connectée et créative".

Pour 97% des dirigeants interrogés,  il existe "une grande diversité de métiers dans l’industrie" et de passerelles qu’il faut désormais parvenir à faire connaître. Les solutions ? Actualiser la vision qu’ont les jeunes et les enseignants de l’industrie en allant à leur rencontre, comme le font seulement 24% des sondés, ouvrir les portes comme le font 61% d’entre eux. Ou encore proposer des rémunérations attractives aux jeunes, reconnaissent la moitié des dirigeants interrogés.

Gaëlle Fleitour

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle