L'Usine Energie

[Sondage] Les craintes des Français concernant les sites classés Seveso après l’incendie de Lubrizol

Hubert Mary ,

Publié le

baromètre Après la catastrophe industrielle de Lubrizol, les attentes des Français en matière de sécurité des sites sensibles se sont exacerbées, comme le montre le baromètre "Fiducial de la sécurité des Français" réalisé en octobre 2019.    

[Sondage] Les craintes des Français concernant les sites classés Seveso après l’incendie de Lubrizol
Le symbole permettant d’identifier un site nucléaire, jugé comme étant les structures les plus sensibles d'après les Français.
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Que faire en cas de catastrophe industrielle ? Quels sont les gestes, les comportements, qui doivent être adoptés dans les premiers moments ? A ces questions, que de nombreux Français se posent après la catastrophe de Lubrizol, peu sont à même de répondre. L’incendie survenu à Rouen le 26 septembre dernier a exacerbé les craintes et fait surgir le problème du manque d’informations face aux risques encourus dans ce genre de situation. Une enquête récente réalisée par Odoxa, qu'a pu consulter l’Usine Nouvelle, analyse les attentes des Français concernant les sites sensibles et montre à quel point l'accident de Lubrizol a frappé les esprits.

Quel sites sont jugés les plus à risques aux yeux des Français ?

Sans grande surprise, les sites liés à l’activité nucléaire arrivent en tête du classement des installations jugées comme "les plus à risque de provoquer un accident grave ou une catastrophe". Les centrales nucléaires (31%) et centres de stockage des déchets radioactifs (21%) sont les plus concernés selon les répondants. Suivent les installations chimiques (17%), comme celle de l’usine de Lubrizol. A contrario, les raffineries de pétrole (5%), les laboratoires de recherches sur les virus (5%) ou encore les installations militaires (1%) génèrent moins de craintes. Perçues comme mieux encadrées et mieux surveillées, ces structures sont jugées plus sûres. Une meilleure sécurisation des sites constitue une des demandes les plus formulées.

(Baromètre Fiducial sécurité sites industriels octobre 2019 ODOXA)

Pour une meilleure sécurisation des sites à risques

D’après le sondage, 61% des personnes interrogées affirment que la réglementation liée à la sécurité des sites à risques n’est pas suffisamment stricte et 60% pensent qu’ils sont mal protégés, contre le risque terroriste notamment. Pour y remédier, ils recommandent le recours à des sociétés de sécurité privées.

Quels sont les risques les plus préoccupants ?

Le non-respect de la réglementation (86%) et l’erreur humaine (84%) sont les préoccupations majeures qui ressortent de cette étude. Suit le risque d’attaque terroriste (82%).

    (Baromètre Fiducial sécurité sites industriels octobre 2019 ODOXA)

Les Français se sentent mal informés

Autre enseignement de ce sondage, les Français interrogés se plaignent du manque d’informations autour des dangers que représentent ces sites et leur localisation. A la question, "vivez-vous à proximité d'un site Seveso" (du nom de la directive européenne de 1982 identifiant les sites industriels présentant des risques d’accidents majeurs, comme l’usine Lubrizol), 33% des Français interrogés disent ne pas savoir. Pourtant, en France métropolitaine, 2,5 millions d'habitants vivraient dans un rayon de moins d’un kilomètre autour d’un des 1400 sites classé Seveso.

Parmi les sites dangereux, seuls 20% (pour les centrales nucléaires) et 9% (pour les installations chimiques) des Français déclarent connaître les risques que de telles structures entraînent. 

Autre crainte majeure, le déficit d’information concernant les gestes et comportements à adopter en cas de catastrophe. Il oscille entre 67 et 73% en fonction du type d'événement. Les Français se sentent donc en grande majorité démunis s’il survient un accident industriel, chimique ou nucléaire, près de chez eux.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte