Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Sommet sur le climat : la France promet 1 milliard de dollars pour le Fonds Vert

Olivier Cognasse , ,

Publié le

Le sommet de New York a déjà accouché de promesses concrètes. Le Président François Hollande vient d’annoncer que la France s’engageait à verser sa contribution pour le Fonds Vert.

Sommet sur le climat : la France promet 1 milliard de dollars pour le Fonds Vert © Parti socialiste - Flickr - C.C

A New York, le sommet extraordinaire de l’ONU sur le climat s’achève, ce mardi 23 septembre. Mais il a déjà débouché sur quelques avancées, qui demanderont concrétisation dans un peu plus d’un an à la conférence climat de Paris. Le président de la République, François Hollande, s’est engagé à participer au Fonds vert de l’ONU devant 120 chefs d’Etat. "La France contribuera à hauteur d’1 milliard de dollars sur les prochaines années" pour aider les pays vulnérables à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à s’adapter au réchauffement du climat.

Soulignant que "personne n'échappe au changement climatique", le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a appelé les gouvernements à abonder de 100 milliards de dollars par an le Fonds Vert pour le climat, décidé à Copenhague en 2009 mais qui manque cruellement de moyens.

 Vers un accord universel

Le Président français souhaite également que les engagements pris à New York, puis à la conférence de Lima (Pérou) à la fin de l’année se traduisent à Paris en actes juridiques. "Tout doit être fait pour que nous puissions contenir l’augmentation de la température moyenne de la planète en dessous de 2°C", a encore souligné François Hollande, selon lequel le dérèglement climatique menace "la paix et la sécurité du monde". Il est à l’origine de "plus de déplacements de populations que les guerres elles-mêmes".

Insuffisant au regard de Réseau action climat. "Le Sommet de New York était le moment de tourner le dos à l’économie du charbon, en commençant par supprimer les soutiens publics de la France aux projets de centrales à charbon dans les pays en développement et en Europe. Malheureusement, François Hollande n’a rien annoncé à ce sujet. C’est une occasion manquée de faire preuve de cohérence et d’exemplarité. Nous attendons un engagement d’ici la COP20 à Lima."

"Je demande à tous les gouvernements de s’engager à conclure un accord universel et significatif sur le climat à Paris en décembre 2015 et de faire tout ce qu'ils peuvent pour limiter la hausse de la température mondiale à moins de 2 degrés Celsius, l’objectif fixé à Copenhague", a déclaré le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon. Des engagements qui doivent aussi être pris au niveau des villes. Le maire de New York, Bil de Blasio, s’engage pour sa part à réduire de 80 % les émissions polluantes d’ici à 2050.

Olivier Cognasse

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle