Sommet européen sur le climat et l’énergie, un accord a minima

Les chefs d’Etat européens sont parvenus à un accord sur les objectifs énergie-climat pour 2030. Un impératif à un an de la conférence Paris Climat 2015. Mais au prix de nombreuses concessions.

Partager
Sommet européen sur le climat et l’énergie, un accord a minima

Il fallait un accord à un an de la conférence Paris Climat 2015. Mission accomplie. "C’est un accord très ambitieux pour la planète. L’Europe montre l’exemple", s’est ainsi félicité le président François Hollande. Les 28 prennent en effet les devants en affichant des objectifs chiffrés pour 2030 dans la lutte contre le réchauffement climatique : les émissions de gaz à effet de serre devront diminuer "d’au moins 40%" d’ici à 2030 par rapport à 1990 ; les énergies renouvelables devront atteindre 27% du mix énergétique et 27% d’économies d’énergie devront être réalisés. Des engagements qui devraient permettre aux européens de faire pression sur d’autres pays moins volontaristes, Etats-Unis et Chine en tête. Cet accord "important, solide, permet d’envisager la conférence climatique de l’année prochaine avec une dynamique", a estimé Jean-Vincent Placé, sénateur EELV de l’Essonne.

Le contenu de l’accord ne satisfait cependant pas les ONG de défense de l’environnement comme Greenpeace, qui dénonce "un coup de frein à l’énergie propre". Pour Les Amis de la Terre, "le bilan est sombre : des objectifs sans ambition qui laissent le champ libre aux pollueurs et ignorent les recommandations de la communauté scientifique". La réduction des émissions de 40% en 2030 est "bien en deçà de ce que préconise la communauté scientifique si l’on veut parvenir à limiter l’augmentation de la température du globe en dessous de 2°C", regrette l’ONG.

Pas de contrainte au niveau national pour les renouvelables et l’efficacité énergétique

Arraché au prix d’âpres discussions entre les Etats membres, l’accord a reculé par rapport aux propositions de la commission qui souhaitait un objectif de 30% d’économies d’énergie, contre les 27% retenus. Surtout, seul l’engagement sur la réduction des émissions sera contraignant au niveau national. Les engagements sur les énergies renouvelables et sur l’efficacité énergétique ne sont contraignants qu’au niveau européen, ce qui réduit largement leur portée. L’ajout in extremis d’une "clause de flexibilité" qui laisse la possibilité au Conseil européen de revenir sur les objectifs fixés inquiète par ailleurs certains observateurs. Pas sûr que l’autre flexibilité du texte, le "au moins" associé au 40% de réduction des émissions de CO2, les rassure.

Manuel Moragues

0 Commentaire

Sommet européen sur le climat et l’énergie, un accord a minima

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

GLOBE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS