Solvay : une entrée en Bourse pour attaquer 2012

Olivier James

Publié le

Moins d'un an après le lancement de l'intégration de Rhodia, le groupe chimique vient d'être introduit sur la bourse Nyse Euronext. Une étape qui préfigure une éventuelle entrée dans le CAC 40.

Solvay : une entrée en Bourse pour attaquer 2012 © D.R.

"Ding, ding, ding !" C'est au son de trois coups de cloches que le Pdg de Solvay, Christian Jourquin, a marqué l'entrée en bourse de son groupe, lundi matin 23 janvier, dans les bureaux de Nyse Euronext, rue Cambon, à Paris (IIe). Christian Jourquin se tenait tout sourire au côté de Jean-Pierre Clamadieu qui lui succèdera à la tête du groupe chimique en mai.

Face à eux, des investisseurs, des journalistes, et un tableau bardé de colonne de chiffres : c'est le carnet d'ordre, où acheteurs (à gauche) et vendeurs (à droite) se rencontrent pour s'échanger des titres.

Dans leur dos, les traders qui s'activent à la bonne marche de l'opération. A 9 heures précises, les titres de Solvay font leur apparition en bourse sous le regard amusé d'un Jean-Pierre Clamadieu qui se félicite au bout de quelques minutes de la montée du cours.

"Il y a an, je proposais ce rapprochement au conseil d'administration, rappelle Christian Jourquin. En onze mois, nous avons parcouru un chemin exceptionnel." Déjà côté à Bruxelles, cette introduction permettra à Solvay, dont la fusion avec Rhodia est effective depuis septembre dernier, d'attirer de nouveaux investisseurs et d'assurer son futur développement.

Moins d'un an après le lancement de l'OPA amicale, le groupe vise déjà une entrée au CAC 40. Elle pourrait être effective d'ici l'automne prochain. Christian Jourquin tient d'ailleurs à chiffrer le poids du groupe sur le sol français : 16 sites industriels, 5 centres de R&D, 7000 salariés (soit un quart des effectifs du groupe) et 1,3 milliard d'euros de chiffre d'affaires.

Autre signe de l'avancée de la fusion : la création annoncée ce même jour de Solvay Energy Services. Une nouvelle entité qui devra optimiser l'achat d'énergie et les émissions de CO2 de l'ensemble du groupe.

Il faut dire que Solvay est un important consommateur d'énergie. Sa facture énergétique s'élève à 1,2 milliard d'euros par an et ses capacités propres de production sont de 1000 MW. Avec la création de cette entité, Solvay pourra proposer ses services à d'autres industriels.

Ce sujet est d'autant plus stratégique en Europe, où le groupe réalise ses moins bons résultats. Il y demeure des "incertitudes" selon Jean-Pierre Clamadieu : "Nous ne sommes pas dans la situation que nous avons connu en 2008 et 2009 où la demande s'était partout effondrée, aujourd'hui la situation est très diverse."

La production de PVC en Europe reste, ainsi, un "point noir", selon Christian Jourquin. Cette activité est mise à mal par le manque de dynamisme du secteur du BTP (grand consommateur de PVC) et par la hausse des capacités de production au Moyen-Orient et aux Etats-Unis.

Pour les autres zones géographiques, Jean-Pierre Clamadieu se montre plus confiant. "L'Asie va très bien, résume-t-il. Que le taux de croissance se situe à 7 ou 9 %, l'un ou l'autre nous convient." Le Brésil, où Rhodia est fortement implanté, "a marqué le pas en fin d'année", en partie à cause d'"une saisonnalité accentuée" (période de vacances au Brésil). Quant aux Etats-Unis, ils donnent "le sentiment d'un redémarrage".

Au final, "les deux tiers du portefeuille sont très résilients" résume Jean-Pierre Clamadieu. Le groupe génère actuellement 40% de son chiffre d'affaires dans les pays émergents. Si le Brésil et la Chine restent parmi les pays les plus prometteurs pour Solvay, l'Inde et la Russie font toujours partie des cibles privilégiées pour l'avenir.

Au-delà des aspects économiques et financiers, l'enjeu de la fusion sera aussi humain. "Nous devons aller un cran plus loin pour construire une culture commune", estime Jean-Pierre Clamadieu. C'est le point clé de 2012. L'objectif est que tous les salariés se reconnaissent dans ce nouveau groupe.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte