L'Usine Aéro

Solvay renforce encore sa position dans l’aéronautique

Olivier James , ,

Publié le , mis à jour le 20/09/2016 À 17H26

Le groupe de chimie vient d’accroître en Allemagne ses capacités de production de matériaux composites pour l’aéronautique. Un investissement en lien direct avec le moteur Leap de CFM.

Solvay renforce encore sa position dans l’aéronautique © Boeing

Solvay ne cesse de prendre du poids dans l’aéronautique. Le rachat en 2015 de l’américain Cytec avait propulsé le groupe de chimie au rang de deuxième producteur mondial de matériaux composites dédiés à l’aéronautique, derrière l’américain Hexcel. Solvay conforte un peu plus sa place avec l’annonce, mardi 20 septembre, d’une extension de capacités de production sur le site allemand d’Östringen, où le groupe produit déjà des pièces de structure primaires pour le fuselage et les ailes.

Mission prioritaire pour cette nouvelle installation : la fourniture de résines destinées aux aubes fans tissées 3D du moteur Leap développé par CFM International, la société commune entre Safran Aircraft Engines (ex-Snecma) et General Electric. Un moteur dédié aux monocouloirs remotorisés que sont l’Airbus A320neo et le Boeing 737MAX. La production de ce site devrait démarrer au second trimestre 2017. Le groupe ne souhaite pas communiquer le montant de l’investissement. Les composites génèrent chez Solvay un chiffre d'affaires de 1,2 milliard d'euros, à comparer au chiffre d'affaires global de 12,4 milliards d'euros en 2015.

developpement de la production à l'international

"De par sa nationalité et son histoire, Cytec avait des positions fortes avec les acteurs américains, explique Jean-Pierre Clamadieu, le PDG de Solvay. Or notre stratégie dans les composites est mondiale, nous sommes désireux de nous rapprocher des acteurs européens". Solvay fournit par exemple des pièces de structure du F-35 de Lockheed Martin et le CSeries de Bombardier. En Juillet dernier, Solvay a signé avec Boeing un contrat de fourniture de pré-imprégnés en fibres de carbone pour l'empennage et les traverses de support de plancher du programme 777X.

Solvay, également fournisseur pour le C919 du chinois Comac, mise sur une internationalisation de plus en plus appuyée de sa production. "Nous allons aussi ouvrir de nouvelles capacités de production aux Emirats Arabes Unis pour des pièces destinées à Boeing, ajoute Jean-Pierre Clamadieu. La production pourrait démarrer en 2020 ou en 2021". Un investissement réalisé dans le cadre de la société commune avec Mubadala, pour le 777X. Au-delà de l’aéronautique, Jean-Pierre Clamadieu a pour ambition de se rapprocher de secteurs tels que l’automobile et le ferroviaire.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte