Solvay doit trouver un remplaçant à Jean-Pierre Clamadieu futur président d'Engie

Jean-Pierre Clamadieu remplacera Gérard Mestrallet comme président non exécutif d’Engie. Solvay doit lui trouver un remplaçant.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Solvay doit trouver un remplaçant à Jean-Pierre Clamadieu futur président d'Engie
Jean-Pierre Clamadieu doit être nommé président du conseil d’administration d'Engie lors de l'assemblée génerale du 18 mai prochain.

Le conseil d'administration de Solvay est bon prince. Le choix de Jean-Pierre Clamadieu comme remplaçant de Gérard Mestrallet, atteint par la limite d’âge, au poste de président non exécutif d’Engie, n’est pas encore officiellement confirmé par un vote de l'assemblée générale d'Engie, que déjà il le félicite. "Au nom du Conseil d'Administration de Solvay et en mon nom personnel, je tiens à féliciter chaleureusement Jean-Pierre pour cette nomination […]. Nous accélérons maintenant le processus d'identification de son successeur", a déclaré Nicolas Boël, président du conseil d'administration de Solvay, dans un communiqué.

Le chimiste a trois mois pour lui trouver un remplaçant au poste de dirigeant exécutif de Solvay, que Jean-Pierre Clamadieu continuera d’assurer jusque-là, tout en prenant ses fonctions non exécutives au sein d’Engie. Mais Solvay se laisse jusqu’à la fin de l’année pour conclure cette transition et étudier candidatures internes et externes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

PDG de Solvay depuis la fusion avec Rhodia en 2011

Jean-Pierre Clamadieu est président du comité exécutif et CEO de Solvay depuis la fusion avec Rhodia en 2011. Le conseil d’administration d’Engie a décidé le 13 février de proposer sa nomination de comme administrateur à l'assemblée générale du 18 mai 2018 puis comme président de ce conseil.

En tant que président non exécutif d’Engie, il formera un nouveau tandem avec la directrice générale d'Engie, Isabelle Kocher. Cette dernière déroule un vaste plan de repositionnement stratégique du groupe vers une énergie décentralisée, décarbonée et digitalisée.

Le plan de cession pour 15 milliards d’euros d’activités qui sortent de ce positionnement, - comme les centrales à charbon -, a été rempli à 90 %. Le plan parallèle d’investissements de 15 milliards d’euros dans les trois métiers correspondants au nouveau positionnement a aussi été mené à hauteur de 90 %.

L’Etat, qui a diminué sa participation au capital d’Engie à 24,1% remet à la disposition du conseil un de ses cinq postes d’administrateurs. Le conseil d'Engie a décidé de nommer Gérard Mestrallet président d’honneur "en reconnaissance des 23 années qu’il a consacrées à la construction du Groupe", indique un communiqué.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS