Quotidien des Usines

Solectron (Etats-Unis) : Second plan social pour la branche française

,

Publié le

Social

Un nouveau plan social a été annoncé en comité central d'entreprise (CCE), vendredi 19 octobre, au siège girondin de Solectron France, la filiale française du groupe américain d'électronique. Ainsi, 453 salariés vont quitter trois des quatre usines hexagonales : 300 sur le site de Cestas (Gironde), 65 sur Pont-de-Buis (Finistère) et 32 sur celui de Longuenesse (Nord-Pas-de-Calais). Le programme prévoit des départs volontaires d'ici à mars 2002, les personnes concernées bénéficiant de conditions financières particulières et du soutien d'une cellule de reclassement. Un prochain CCE est prévu le 7 novembre pour étudier les modalités et conditions de départ.
Ce deuxième plan social, qui touche des postes de production alors que le précédent concernait 180 emplois administratifs en juillet, confirme la chute du plan de charge de Solectron France. Au premier trimestre de 2001, l'activité a été divisée par deux par rapport au même trimestre de l'année précédente, soit 248 millions d'euros de chiffre d?affaires contre 586 millions. Mais, depuis juin 2001, la filiale est en perte d'exploitation avec un résultat financier négatif, d'où la brutalité et l'urgence de ces nouvelles mesures.
Le groupe est enfin en négociations avec un repreneur pour le site breton de Douarnenez. Une réponse devrait arriver d'ici à quatre semaines.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte