Solar Decathlon: Schneider est aux premières loges

Du 17 au 27 juin dernier s’est tenue à Madrid la première édition européenne du Solar Decathlon. Cette compétition rassemble des centaines d’étudiants d’universités de tous les continents, dans le but de dessiner, construire et présenter des maisons à énergie solaire. Le prix est revenu cette année à l’université de Virginie (Etats-Unis) pour sa Lumenhaus. Michel Orlhac, Directeur Marketing chez Schneider Electric, entreprise marraine de l’événement et sponsor de plusieurs projets, a accepté de répondre à nos questions.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Solar Decathlon: Schneider est aux premières loges

Pouvez-vous tout d’abord nous décrire le projet « Solar Decathlon » ?

A l’origine, le Solar Decathlon est une initiative du Département de l’Energie américain (DoE) qui avait pour but de sensibiliser, mais aussi de fédérer, autour de la question de l’énergie solaire. Durant un an et demi, des équipes étudiantes travaillent, au sein de leur université, à la réalisation d’une maison de 75 m² utilisant le soleil comme source unique d’énergie. Les prototypes sont ensuite démontés puis remontés dans la ville hôte, cette année Madrid. Chaque projet mobilise entre 20 et 100 étudiants, ce qui crée une véritable synergie de groupe. On touche ici aux domaines de l’architecture, de l’énergie, du thermique... Le but est avant tout de favoriser l’innovation, en aidant au développement des compétences de jeunes passionnés.

S'agit-il de la première édition hors des Etats Unis ?

Tout à fait, à l’origine le concours se déroulait tous les deux ans à Washington, il sera désormais annuel, alternant la capitale américaine et, pour le moment, des villes européennes. L’édition 2012 se déroulera de nouveau en Espagne. Au regard du succès de l’initiative, l’Asie s’est également montré intéressée.

Schneider Electric serait-il intéressé pour parrainer une éventuelle édition parisienne ?

Oui, absolument. Schneider Electric s’est engagé auprès du Solar Decathlon Europe pour ses trois prochaines éditions, en qualité de sponsor stratégique. Benoît Apparu, secrétaire d’Etat français au Logement, a déclaré qu’il souhaitait que la France soit candidate pour l’édition 2014. La France est fortement engagée dans le développement des maisons à basse consommation énergétique et souhaite développer fortement l’énergie solaire, comme annoncé lors du Grenelle. En tant que groupe d’origine française et spécialiste mondial de la gestion de l’énergie, Schneider Electric serait naturellement intéressé pour soutenir une édition hexagonale du Solar Decathlon.

Quelle est l’envergure d’un tel événement ?

Environ 600 étudiants sont présents pendant l’événement, et plus d’un millier sont mobilisés pendant la préparation. Par ailleurs, ce projet apparaît de plus en plus, pour les universités engagées, comme une vitrine de leur savoir-faire et de leurs compétences auprès du grand public, des instances politiques, des professionnels et, bien évidemment, de leurs futurs étudiants ! Au regard des chiffres annoncés par les organisateurs, le Solar Decathlon est en passe de devenir le plus important événement universitaire dédié à la question énergétique.

Ce sont plusieurs centaines de milliers de visiteurs qui se sont rendus sur le village solaire de Madrid cette année. Plusieurs ministres européens du bâtiment, des ambassadeurs mais également le Prince Felipe ont également visité le site. Ce grand succès public entraîne une demande croissante de participation de la part d’universités du monde entier. Le Solar Decathlon pense d’ailleurs à élargir le concept de sa compétition, accueillant des véhicules électriques par exemple. L’initiative pourrait alors devenir des sortes « d’Olympiades de l’énergie » !

Concrètement, quels sont les intérêts pour Schneider Electric de sponsoriser cet événement ?


Pour un groupe tel que le nôtre, il est important de mettre en place des actions qui témoignent de l’attachement et de l’intérêt que nous portons à l’égard des énergies propres et de l’efficacité énergétique. Objectif : sensibiliser le grand public comme les décideurs à ces questions cruciales. En accompagnant plusieurs équipes étudiantes dans leurs projets, tant par la fourniture de matériels que par l’intervention d’experts de notre Groupe, nous mettons en avant de manière très concrète notre savoir-faire et nos compétences en gestion de l’énergie pour le résidentiel.

Une fois le concours fini, qu’advient-il des maisons ?

Pratiquement toutes les maisons reviennent dans leurs universités d’origine où elles servent de modèle : elles sont observées, testées... il s’agit d’une opportunité majeure pour les universités de voir se développer un projet d’une telle importance en leur sein. D’autres maisons servent même de prototypes : je pense notamment à l’Armadillo Box conçue par l’école d’architecture de Grenoble, dont l’architecture est maniable au point de pouvoir la superposer pour créer jusqu’à un immeuble de 4 étages.

Artus Huot de Saint Albin

%%HORSTEXTE:%%

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS