Soitec investit 40 millions de dollars dans son usine à Singapour

Le spécialiste français du silicium sur isolant Soitec engage un investissement de 40 millions de dollars dans son usine à Singapour pour la mise en place d’une ligne pilote de plaques FD-SOI. Une étape avant l’expansion de la production.

Partager
Soitec investit 40 millions de dollars dans son usine à Singapour
Plaques de silicium sur isolant de Soitec.

Soitec enchaîne les investissements industriels. Après avoir donné le coup d’envoi à un investissement de 40 millions d’euros dans son usine à Bernin, près de Grenoble, le spécialiste français du silicium sur isolant, qui compte 1000 personnes dans le monde, dont 950 en France, consent un effort de 40 millions de dollars dans son usine à Pasir Ris, à Singapour. L’objectif est d’y créer une ligne pilote de production de 100 000 plaques FD-SOI (Fully depleted silicon on insultor) par an. Une étape visant à qualifier la technologie auprès des clients avant le lancement du plan d’expansion de la production à 800 000 plaques FD-SOI par an en 2021.

Décollage imminent de la technologie FD-SOI

La technologie FD-SOI est pressentie comme un futur moteur de croissance de Soitec. Développée dans l’écosystème électronique de Grenoble avec notamment le Leti et STMicroelectronics, elle se présente comme une alternative à la technologie FinFET pour la construction de puces numériques dans des applications sensibles au coût et/ou à la consommation de courant comme l’Internet des objets, les mobiles ou l’automobile. Son décollage est annoncé comme imminent.

C’est pour répondre à la demande que Soitec a décidé de relancer ses investissements industriels. La société dispose aujourd’hui à Bernin 2, son usine de plaques de 300 mm de diamètre, d’une capacité de production de 100 000 plaques FD-SOI par an. L’objectif de l’investissement de 40 millions d’euros est de porter la capacité à 400 000 plaques par an en 2019 par conversion de la production de 300 000 plaques par an de l’ancienne technologie PD-SOI en technologie FD-SOI.

Répondre à la demande en Chine

C’est ensuite Singapour qui devrait prendre le relais pour répondre à la montée de la demande. L’usine a été ouverte en 2008 mais, compte tenu des difficultés rencontrées par la société, n’a jamais servi à la production. Soitec a décidé de la réactiver et d’en faire son deuxième site mondial de production de plaques FD-SOI, bien située pour répondre aux besoins des deux futurs usines de circuits intégrés en Chine utilisant cette technologie : celle de GlobalFoundries à Chengdu et celle Huali Microelectronics à Shanghai. L’investissement total sur le site singapourien devrait atteindre 270 millions de dollars après des frais de réactivation de 20 millions de dollars.

Ces efforts témoignent de l’optimisme qui prévaut chez Soitec sur ses perspectives de développement. Sortie d’une décennie de morosité, la société voit l’avenir en rose, avec la prévision d’une croissance 25% sur l’exercice fiscal 2017/2018, tirée en partie par le démarrage de la technologie FD-SOI.

0 Commentaire

Soitec investit 40 millions de dollars dans son usine à Singapour

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

SOITEC

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS