L'Usine Auto

Soif de réussite et voiture électrique à l'agenda des constructeurs

, , , ,

Publié le

Soif de réussite et voiture électrique à l'agenda des constructeurs © REUTERS

Ambitions

A chaque constructeur la sienne. Cette semaine, ils s’en sont donnés à cœur joie en annonçant chacun leur tour leurs futurs challenges. Et en tête le nouveau repreneur turc d’Heuliez, qui a tenu les parties prenantes en haleine jusqu’au dernier moment pour annoncer ses ambitions pour le groupe français.

Du côté de Volkswagen, on se verrait bien leader mondial en 2018 dans le secteur auto. Chez son homologue BMW, la prospective porte plutôt sur le nombre de voitures vendues déjà en 2010. Avtovaz rêve d'atteindre le haut du classement des constructeurs mais   pour l’heure sa priorité, c’est la réduction de sa dette. Et l’Etat russe a fixé la barre haut : la réduction doit être de 30%. L’objectif est le même que celui du constructeur américain General Motors, qui a annoncé qu’il devrait avoir remboursé sa dette avant juin 2010. Il est certain que le constructeur aurait d’autres chats à fouetter, avec le dossier Opel surtout. Les syndicats du constructeur européen ont rejeté le plan proposé pour l’usine d’Anvers. Mais dans le même temps un signe positif est venu tout droit du Royaume-Uni qui devrait consentir le prêt de 300 millions d’euros tant attendu à GM.

Reste que certains craignent que la marque européenne ne soit plus une priorité pour le géant américain, qui pourrait lui préférer la marque Chevrolet. D’autres ont des préoccupations plutôt écologiques, à l’instar du sous-traitant français Valeo qui mise tout sur la baisse des émissions de CO2, l’objectif final restant évidemment de doubler les ventes d’ici à 2020.


Electricité dans l'air

Il faut dire que Valeo n’est pas le seul à placer sa priorité sur les énergies vertes. Audi se place sur le marché avec sa future eTron, alors que Dacia parie plutôt sur le bioéthanol pour sa future Sandero. D’autres constructeurs ont compris qu’il fallait avant tout régler un problème : celui des batteries et plus particulièrement de leur recharge. Ainsi, Toyota et Nissan se sont associés avec d’autres japonais pour mettre au point une nouvelle borne de recharge. Saft aussi se concentre sur les batteries en ouvrant une nouvelle usine de fabrication en Floride.

Même BYD veut lancer son véhicule électrique dans le monde entier et a ouvert une nouvelle usine en Chine. Mais dans le domaine de l’électrique, l’annonce de la semaine est venue de Renault, puisque le constructeur français a enfin dévoilé les tarifs de ses automobiles électriques, dont la première sortira avant la fin de l’année. La vente des ces véhicules d’un nouveau genre permettront-ils à Renault de rester dans le trio de tête du classement des ventes autos en Europe, comme cela a été le cas en février ? Rien n’est encore joué. Ni pour le mouvement social lancé il y a trois semaines, même si la direction a décidé de verser une prime supplémentaire de 500 euros. En attendant, Renault pourrait bien finir par conclure son alliance avec le constructeur Daimler. Et Nissan pourrait même être de la partie.  

En bref

En attendant l’essentiel pour les constructeurs est de rassurer les clients face aux problèmes de qualité révélés depuis le début de l’année 2010. Même si les clients américains de Toyota ne semblent pas plus affectés que cela, l’offensive contre le constructeur pourrait venir de plus haut. Et par exemple d’un procureur qui assure que Toyota aurait commercialisé des véhicules défectueux en connaissance de cause.

Le constructeur japonais devrait bien faire attention car les autorités chinoises ont rappelé à l’ordre tous les constructeurs en leur réclamant de contrôler davantage la qualité des véhicules. En attendant les rappels se multiplient. Chez Daihatsu et chez Honda à nouveau.

En France, les PME peuvent se réjouir. Après tant de temps, le FMEA de rang 2 a enfin procédé au premier versement d'aides, auprès d'Addixu. Cette semaine a aussi été celle de l'élection de la femme de l'automobile 2010...and the winner is Alice de Brauer de chez Renault.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte