Sodexo réitère ses objectifs, écarte des acquisitions

par Dominique Vidalon

Partager

PARIS (Reuters) - Sodexo a confirmé mardi ses objectifs annuels malgré un environnement économique difficile, mais a exclu toute nouvelle acquisition d'envergure après une opération récente réalisée au Brésil.

Le n°2 mondial de la restauration collective, derrière le britannique Compass, a acquis début septembre Puras do Brazil, n°2 des services sur site au Brésil, pour une valeur d'entreprise d'environ 525 millions d'euros.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En marge d'une réunion relative à la finalisation du rachat du traiteur Lenôtre, Michel Landel, directeur général de Sodexo, a déclaré mardi à Reuters : "Nous maintenons nos objectifs", après avoir été interrogé sur l'impact de la crise financière actuel sur le groupe.

Il s'est toutefois refusé à donner des indications sur le quatrième trimestre alors que Sodexo doit publier ses résultats annuels le 9 novembre.

Pour l'ensemble de l'exercice 2010-2011, Sodexo vise une croissance interne du chiffre d'affaires d'environ 4,5% et un résultat opérationnel en progression "de l'ordre" de 10% hors effets de change.

A moyen terme, Sodexo vise une croissance annuelle moyenne de son chiffre d'affaires de 7% et une marge opérationnelle de 6%.

Michel Landel a précisé que le groupe entendait se concentrer dans l'immédiat sur l'intégration de Puras do Brasil, sans pour autant écarter des petites et moyennes acquisitions.

Sodexo a finalisé par ailleurs début septembre le rachat à Accor du groupe Lenôtre pour 75 millions d'euros.

Le directeur général a souligné que cette opération permettrait de développer le portefeuille d'activités "Prestige" de Sodexo qui comprend notamment Le Lido et les Yachts de Paris.

"Lenôtre est une société bien gérée. Ses marges se situeront au même niveau que celles de Sodexo une fois que les synergies seront en place", a-t-il souligné.

Le titre Sodexo a clôturé mardi en hausse de 1,7% à 50,12 euros, portant sa capitalisation boursière à près de huit milliards d'euros. Il perd 2,8% depuis le début de l'année contre plus de 20% de baisse pour le CAC 40.

Dominique Vidalon, avec la contribution de Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS