Société générale ouverte à une "solution" dans l'affaire Kerviel

PARIS (Reuters) - Société générale tiendra compte de la situation de l'ex-trader Jérôme Kerviel condamné mardi à rembourser 4,9 milliards d'euros, a indiqué mercredi la porte-parole de la banque, Caroline Guillaumin.

Partager

"Il n'est pas question de réclamer de telles sommes à un homme seul. Est-ce qu'on a l'intention d'aller endetter Jérôme Kerviel sur 177.000 années ? La réponse est non", a-t-elle déclaré sur France Info.

"On est totalement ouverts à trouver une solution à la fois dans l'intérêt de nos actionnaires et de nos salariés et en prenant compte la situation de Jérôme Kerviel", a-t-elle ajouté.

Caroline Guillaumin a toutefois précisé que la Société générale attendrait le résultat de l'appel interjeté par le trader reconnu coupable mardi d'une perte de trading de 4,9 milliards d'euros et condamné à trois ans de prison ferme.

La question des dommages et intérêts se posera à la fin de cette procédure, a-t-elle ajouté.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS